1. Les voyages forment la jeunesse


    datte: 16/05/2018, Catégories: f, fh, fhhh, fplusag, jeunes, religion, plage, voyage, bateau, hsoumis, fdomine, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, pénétratio, zoo, attache, humour, historiqu, inithf, Auteur: OlivierK, Source: Revebebe

    plus rapide. Sous sa jupe qui tomba il n’y avait rien, rien que ce qui fit mes délicesMais il me fallut lui obéir en tous points. Entrer, faire mine de sortir, bouger de bas en haut, de haut en bas, caresser ses seins, en pincer la pointe, plus fort, pas trop quand même, les tordre un peu, pas trop. Bouger, bouger Ne pas se répandre surtout, pas si vite ! Hélas, l’ordre arrivait trop tard Elle prétendit me haïr, en raison de mon égoïsme, voulut « se finir elle-même » comme elle dit, puis se ravisa. Regardant avec pitié mon outil rabougri, elle le caressa, y porta les lèvres pendant que ses mains en caressaient le voisinage, qu’elle se mit même à délicatement gober, d’un côté puis de l’autre. Ensuite sa langue le parcourut, sa bouche le captura et le libéra, une main s’en empara et le plaça devant l’antre dans lequel il pouvait pénétrer une seconde fois, car il était redevenu bien rigide.— Allez donc ! ordonna-t-elle. Et soyez vigoureux.Je fis de mon mieux.— Piochez en profondeur. N’hésitez pas à défoncer mais ne pesez pas ainsi sur moi, prenez appui sur vos genoux et vos coudes, et pincez les pointes de mes seins. Ne me soufflez pas dans le cou Oh, embrassez-moi si vous y tenezElle me repoussa soudain, m’intima l’ordre de me retirer et de m’allonger à côté d’elle. Qu’avais-je donc fait pour la courroucer ainsi ?— Ah non, ce n’est pas l’heure de flancher ! s’indigna-t-elle en voyant mon outil commencer à se recroqueviller.Elle le prit vigoureusement en main, le secoua, ...
    m’enjamba et s’empala sur lui, plaf ! Se souleva et se laissa retomber, maintes et maintes fois. M’ordonna de pincer derechef la pointe de ses seins, plus fort, mais pas trop quand même. Puis de glisser mes mains sous ses fesses afin d’en accompagner les mouvements, d’en profiter pour atteindre l’autre orifice et d’aller jusqu’à y aventurer un doigt.Elle ferma les yeux, cria que ça lui faisait un bien fou, affirma que j’étais son nouveau Vendredi et me laissa la possibilité de prendre mon plaisir, ce que je fis peu de temps après, non par stricte obéissance mais parce que je ne pouvais faire autrement.— Je continuerai mon récit demain après-midi, promit-elle en me congédiant après m’avoir ordonné de me rhabiller.Soupa-t-elle dans sa cabine ? Ou à la table du commandant ? Je ne l’avais jamais vue au restaurant du bord. Je dormis mal. Que n’étais-je dans ses bras ! Pourquoi m’avait-elle chassé ? Ne me trompait-elle pas avec un matelot ? Et que faisait-elle le matin ? C’est le cœur battant que le lendemain, en début d’après-midi, je grattai à la porte de sa cabine. Elle me fit asseoir et reprit son récit. Ce pauvre Daniel prétend que je fus contrainte de façonner quelques poteries, que je fis cuire au soleil ! Il y avait évidemment des casseroles dans l’épave et je les transportai à terre, avec bien d’autres choses utiles. Mais il omet d’en parler, tout simplement parce que je lui ai dit que je me servais de leurs queues pour me donner du plaisir ! À cette fin, j’avais d’ailleurs aussi ...
«1234...7»