1. Mes chers voisins (1)


    datte: 16/05/2018, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: Dubliner_church, Source: Xstory

    Une matinée douce et ensoleillée comme celle-ci, je l'attendais depuis des semaines. Cet hiver qui n'en finissait pas, raccourcissant les journées de leur luminosité autant qu'il apporte son lot d'amertume et de morosité, avait fini par entacher mon moral. Mais depuis 2 jours, le printemps semble s'installer pour de bon en ce samedi matin. Il est encore tôt mais je suis décidé à profiter au maximum du temps qui m'est généreusement accordé. Je ne souhaite pas perdre une minute de plus dans les bras de Morphée. D'un bond, me voilà sorti de notre chambre parcourant notre T4 de type haussmannien et je me dirige droit vers la cuisine afin de me préparer un bon café, sans lequel aucune journée ne peut démarrer convenablement. Une petite capsule Ristretto en place et je lance la cafetière. Malgré ma motivation matinale, je suis encore mal réveillé et mon regard s'évade par la fenêtre, dévisageant les quelques piétons déambulant sur le trottoir. Je remarque aussi qu'en face de notre immeuble, un fourgon de location est stationné dans cette petite rue étroite, les portes arrières étant grandes ouvertes. Je ne peux voir son chargement mais les quelques items jonchant le trottoir laissent suggérer que l’appartement à louer au dernier étage, a trouvé preneur. De notre appartement situé au même niveau, nous pouvons voir distinctement l’intérieur s’il n’y a pas de rideaux, le vis à vis étant très proche. C’est l’inconvénient des petites rues parisiennes. Plusieurs cartons sont déjà dans ...
    l’appartement et environ plusieurs jeunes trentenaires s’affairent à vider ce camion. Cela n’est surement pas une colocation car cet appartement n’a visiblement qu’une seule chambre. Profitant de mon planning libre de toute obligation aujourd’hui, et après avoir apprécié mon café, je décide d’aller courir une petite heure pour me décrasser de cette semaine de folie. J’ai 48 ans mais j’ai toujours pris soin de mon corps grâce à une activité physique intense et régulière, ainsi qu‘une alimentation saine et équilibré. En plus de la nécessité d’avoir cette soupape de décompression, l’autre bénéfice de ce rythme de vie est que je parais 7/8 ans de moins et cela plait beaucoup à ma femme qui aime glisser ses mains sur mon corps ferme et tonique. Et ce n’est d’ailleurs pas la seule, mon assistante me fait régulièrement des allusions flatteuses concernant mon physique et elle n’hésite pas à m’aguicher afin de m’attirer dans ses filets. Jusqu’ici, j’ai réussi à garder non sans mal, la distance nécessaire au bon fonctionnement de notre relation professionnelle. Ses charmes et ses formes généreuses feraient tourner la tête de n’importe quel homme normalement constitué. Seule cette appréhension de mettre à mal notre collaboration m’a empêché de la coucher sur mon bureau, pour relever l’une de ses petites robes quotidiennes, écarter son string d’une main et pousser mon chibre au fond de sa petite chatte trempée. Mes chaussures lacées, je n’oublie pas les clés de mon appartement et descends ...
«1234...15»