1. Notre première fois à trois


    datte: 16/05/2018, Catégories: fhh, couplus, hotel, revede, Oral, Oral, Partouze, yeuxbandés, confession, Auteur: Gribouilleux, Source: Revebebe

    Envoyer. Karine venait de taper sur le bouton de son iPhone. Le message était parti. Quelques petits mots, juste quelques premiers petits mots : Elle aurait souhaité jouer avec l’effet de surprise, cela aurait été encore plus excitant, mais Johann était marié et même si elle le savait infidèle, elle ne voulait pas être la cause d’une dispute conjugale. Karine et Franck roulaient depuis quelques minutes. Ils suivaient le scénario qu’ils avaient imaginé ensemble. Plus précisément qu’il avait imaginé et qu’elle avait fini par accepter. Ce scénario Ils n’en connaissaient pas la fin exacte mais ils étaient tous les deux certains qu’ils connaîtraient des sommets dans l’excitation et le plaisir. Ils avaient toujours été à l’écoute de leurs corps et de leurs envies. Ils avaient su laisser au sexe une place prépondérante, et ce, tout au long des vingt années de vie commune qui les unissaient. Bien sûr, leur sexualité avait évolué et s’était enrichie avec des jeux, des scénarios ou autres sextoys. C’était d’ailleurs sûrement pour cela qu’ils avaient encore une attirance si forte. En effet, Karine avait encore aujourd’hui le pouvoir de le rendre dur en quelques instants et que Franck était capable de lui donner un plaisir toujours aussi fort et toujours aussi violent. Mais ils n’avaient encore jamais osé aller plus loin et rajouter des participants à leurs ébats. Et pour ne pas faire comme tant d’autres couples, lassés l’un de l’autre, et pour toujours avoir cette envie qui vous prend ...
    dans le ventre et qui ne peut être soulagée que par des violents coups de hanches, ils avaient décidé de relever ensemble ce défi. Effectivement, il s’agissait bien pour eux d’un défi. Pour eux mais surtout pour elle. L’idée d’appartenir à deux hommes dont le sien excitait réellement Karine et ce depuis longtemps. Elle ne s’était sentie prête à franchir le pas que dans des moments proches de la jouissance, lorsqu’elle se trouvait dans un état d’excitation avancé qui lui faisait tomber toutes les barrières. Mais cet état ne s’obtenait pas par un simple coup de baguette magique et nécessitait obligatoirement une organisation, une préparation. Et c’était justement ce manque de spontanéité qui annihilait tous ses fantasmes les plus fous. Cela la bloquait complètement. Elle n’imaginait pas se préparer à une telle soirée organisée et de fait avouer ouvertement ses envies les plus coquines. Elle aurait sûrement craqué si une occasion non fortuite s’était présentée mais elle savait bien que le hasard ne leur laisserait jamais cette opportunité. Pas d’enfant sur le dos, une nuit à l’hôtel avec Franck, un autre homme disponible, homme à la fois pas trop proche du cercle privé, attirant, ouvert sexuellement et libre, au moins dans sa tête Autant de conditions qui rendaient définitivement impossible une telle aventure. C’est en tenant compte de tous ces éléments qu’une idée était venue à Franck. Pas seulement une idée mais plutôt le mélange de deux envies. Franck savait que Karine aimait ...
«1234...9»