1. Il s' appelle Michael, et c'est mon vois


    datte: 17/05/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Gay, Première fois, Auteur: st72, Source: xHamster

    Il s appelle Michael et c’est mon voisin. Notre histoire est pour le moins inhabituelle. On a fait connaissance sur un réseau social gay. Comme chaque soir en rentrant du travail, « je relevais mon courrier » sur les différentes applis ou je me suis inscrit et comme j habite Paris, en dehors des fameux « plans CHO de suite », difficile de faire de vraies rencontres malgré la tonne de mecs connectés. Mais malgré tout, j’aime échanger avec certaines personnes qui ont attiré mon attention, avec qui le courant passe… En ce qui nous concerne, c’est moi qui l’ai contacté parce qu’il me plaisait beaucoup physiquement. Il ne m aurait jamais laissé un seul message, vous verrez pourquoi bientôt. D’ après sa photo, il donnait l impression d’être quelqu’un de naturel, cool, quelqu’un de simple (au sens noble du terme), bref, un mec vraiment bien. Avec beaucoup de douceur et de tendresse à donner, des yeux très doux, une bouche sensuelle, une petite barbe de 3 jours…mignon - comme un petit ourson qui serait tombé de son nid (bon, ok, les ours ne vivent pas dans des nids, mais bon...) Quel programme…à la fois tendre et sexy… Le genre de garçon à coté duquel on a envie de se réveiller tous les matins, et contre qui on veut s endormir chaque nuit. J’ai donc voulu en savoir plus, et j’ai consulté son profil pour en savoir plus sur cet ovni tout timide… Mais alors là.... la catastrophe, tout s’est écroulé ! En fait, c’est très simple : j’avais tout faux ! Je suis exactement ce qu’il ne veut ...
    pas : je suis trop jeune, je suis fumeur, je hais le sport, je suis en couple, j adore Paris, je sors beaucoup, je suis accroc au sexe, pas vraiment fidèle … Bref, je ne réponds à AUCUN de ses critères, et pire, je suis diamétralement à l opposé. Je ne me démonte pas, je lui envoie un message. Je lui dit que je suis juste ce qu’il ne veut pas, son pire cauchemar (que ça m a bien fait rire…, que je comprendrai qu’il ne veuille pas me répondre tellement je dois le répugner.. Il me répond, un timide smiley, mais il me répond tout de même ! Et c est ainsi que j ai établis le contact. Jour après jour, je lui envoyais un « coucou, « comment ca va ? », un « bonne soirée ou « bon week-end », bref, un mot sympa - Il m’a toujours répondu. Il n est jamais très expansif, J ai même parfois l impression que je le gave… Mais bon, il ne m a pas bloqué, donc il doit bien me supporter un tout petit peu au moins… Je dois donc toujours trouver des astuces pour le faire parler, pour en apprendre un peu plus sur lui … C est comme ça que j ai découvert qu’il habite en face de mon immeuble, sa fenêtre étant juste en face de la mienne, seul le boulevard nous sépare. Je l’ ai cherché – armé d’une paire de jumelles de compétition -ou pouvait bien être sa fenêtre… Puis au bout de 3 jours, je l ai trouvé, Bingo ! Mais il ne le sait pas ;) J’ai alors commencé à l observer, à le regarder vivre au quotidien, sans rien lui révéler – mais ça m excitait à fond de jouer les voyeurs. Un très bel homme, un young ...
«1234...14»