1. Ma femme, sa belle-soeur et son papa (1)


    datte: 21/05/2018, Catégories: Inceste, Auteur: L'inconnu 2016,

    Avec la famille, nous nous réunissons chaque année en Provence où le papa de la belle-soeur (la femme de son frère) de ma femme possède une immense propriété. A chaque fois, c'est entre 15 et 20 que nous sommes et c'est toujours un plaisir immense. Chacun a des nouvelles à raconter, des histoires de travail ou de vie quotidienne. Et je ne vous dis pas les litres de rosé que nous buvons l'après-midi et le soir !! Il y a maintenant 2 ans, nous avons vécu une soirée inoubliable que je vais vous narrer du mieux que je le peux. Ma femme m'en a expliqué une partie (celle où je n'étais pas présent) et je la compléterais par ce dont j'ai assisté. Un soir, alors que nous étions encore 5 dehors à terminer la soirée qui avait été copieusement arrosée, ma femme est rentrée pour aller se coucher. La femme de son frère l'a suivie en disant qu'elle aussi était exténuée et se réjouissait de retrouver son lit. Nous sommes donc restés au jardin, le frère de ma femme, le papa et moi-même, à terminer (prétexte) les bouteilles ouvertes. Bien vite la conversation s'est dirigée sur le travail (il faut dire que mon beau-frère et moi avons le même métier), ce qui n'a plus intéressé le vieil homme. Il nous a donc quitté pour rejoindre sa chambre également. Voici donc ce que m'a raconté ma femme: - Comme tu le sais, Audrey est bi et m'a déjà fait des avances. Je te l'ai aussi avoué, une fois nous nous sommes embrassées et caressée intimement. Alors que j'étais dans la salle de bain en train de me ...
    déshabiller, Audrey est arrivée et nous avons parlé un peu. Tout en parlant, elle s'est approchée de moi et m'a caressé le dos puis les fesses. A ce moment, je ne portais plus que mon petit string et elle avait tout loisir de profiter de la surface entière de mon fessier. Elle m'a fait faire un demi-tour et m'a embrassée goulûment, sa langue a le don de vous transporter au 7ème ciel. Excitée par ce baiser et ses mains qui pétrissaient mon petit cul, j'ai moi aussi commencé à la caresser. En voulant plus, elle m'a invitée à monter au grenier. Tu sais que là il y a le vieux canapé que son père a remisé avec une partie de ses anciens meubles. Installées sur le canapé, nous avons commencé à nous donner du plaisir. D'abord gentiment, puis de plus en plus fort. J'aime cette façon qu'elle a de fouiller mon intimité avec 2 doigts, de jouer avec mon clitoris du bout de sa langue. J'ai dû jouir bruyamment car son père a été alerté par mes cris et est venu voir ce qu'il se passait. Quand il est entré, j'étais allongée les jambes écartées et Audrey avait sa tête entre mes cuisses et sa langue en moi. A un moment donné, j'ai ouvert les yeux et je l'ai vu qui nous regardait toutes les 2. Il était appuyé au chambranle de la porte et semblait apprécier le spectacle que nous lui offrions. J'aurais pu me redresser, demander à Audrey d'arrêter, mais j'avais tellement bon que je suis restée ainsi à me faire racler la chatte tout en regardant François (le père) nous mater. Quand son regard à croisé le ...
«123»