1. Lucie & Léa - Part. 1


    datte: 02/11/2016, Catégories: Transexuels, Auteur: delphine91, Source: xHamster

    Bonjour, je me présente, je me prénomme Lucie. Je vais vous raconter une histoire qui a débuté il y a déjà quelques années. A l’époque, j’exerçais le plus vieux métier du monde. Un beau jour, alors que j’attendais le client sur mon bout de trottoir, je vis arriver un jeune homme. Ce dernier me demanda, sans ambages, mes tarifs. Je les lui donnai et il me dit qu’il était d’accord. J’entrai dans le hall de l’immeuble où se situait mon studio. Nous prîmes l’ascenseur pour monter au cinquième étage. Dès les portes refermées sur nous, je m’attendais à le voir se jeter sur moi. Il n’en fut rien. Quelque peu surprise, je lui adressai un regard appuyé. Je n’obtins aucune réaction. Nous entrâmes dans mon petit studio. D’entrée de jeu, il s’assit sur mon lit et me demanda de m’asseoir dans le fauteuil qui lui faisait face. Je fus déboulonnée quand il me demanda s’il l’on pouvait parler. Il sortit de son portefeuille une liasse de billets qu’il me tendit en me disant, je ne suis pas là pour avoir une relation mais pour parler de quelque chose qui me tient énormément à cœur. Je pris l’argent et acceptai la proposition. Il enchaîna. « Je sais ce que vous êtes et ce que vous faites et j’aimerai que vous me preniez sous votre aile ». Stupéfaite, je restai un moment sans voix, ne sachant que répondre. « J’ai un secret et je veux le partager avec vous. Il se trouve que je suis nouvellement majeur, je ne me sens pas bien dans ma peau d’homme et je voudrais devenir une femme ». J’ouvris de ... grands yeux mais ne trouvai toujours rien à lui répondre. « Je sais qu’auprès d’une femme telle que vous, mon secret sera bien gardé ». Mes premiers mots furent : « Qu’attendez-vous de moi, exactement ? »Il me dit : « Mes parents viennent de mourir, me laissant une petite fortune. Je suis prêt à vous en donner une partie, si vous consentez à m’aider à réaliser mon rêve ». Je lui demandai alors : « Pourquoi m’avez-vous choisi». Ce à quoi, il répondit sans hésitation : « Je sais que vous êtes un travesti et que vous vous prostituez pour vivre ». Nouveau silence de ma part. « Je sais aussi que vous êtes seule dans la vie ». Je me mis à gamberger et essayer de comprendre comment il savait tout cela de moi. Cela fait déjà quelques temps que je vous regarde vivre. Le temps était passé très vite et il se leva pour prendre congé en me disant : « Je vous laisse quelques jours pour réfléchir à ma proposition. Je reviendrai vous voir pour connaître votre réponse ». En sortant, il effleura ma main d’un baiser. Je me levai alors et me dirigeai vers ma kitchenette. Je me servis un verre d’alcool que je pris le temps de déguster tout en réfléchissant à cette proposition aussi brusque qu’inattendue. Cet après-midi là, je ne redescendis pas. La somme qu’il m’avait octroyée pouvait me le permettre. Toute la soirée, je retournai le sujet dans mon esprit. J’eus du mal à trouver le sommeil. Le lendemain, je croisai des collègues de tapin mais je me gardai bien de leur en parler. Pendant une dizaine ...
«1234»