1. Le lendemain


    datte: 23/05/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Partouze, Transexuels, Auteur: delphine91, Source: xHamster

    Exceptionnellement, ce samedi, le directeur a convoqué tous les collaborateurs à une réunion déterminante pour la vie de l’agence. Il est sept heures tente et mon portable émet une douce musique pour m’ôter des bras de Morphée. Au même instant, tu m’interpelles par un « bonjour mon Maitre, avez-vous passez une bonne nuit ? ». Je te jette un regard méchant qui en dit long sur ma réponse et t’oblige à baisser les yeux. Je remarque cependant avec plaisir que tu es telle que je t’avais installé hier soir. Jambes écartées maintenues par un bâton, mains liées aux pieds du lit, oreiller sous ton ventre et plug dans ton cul. Encore au radar, je file sous la douche, m’habille et avale un café. Avant de partir et par pitié, je pose au sol un bol d’eau pour te désaltérer. En fermant ma porte d’entrée, j’entends les voix de Catherine et Jean. Vais-je les déranger ? En moi, la réponse est prompte et sans équivoque. Mon doigt a déjà appuyé sur la sonnette. C’est Catherine qui ouvre. Cheveux ébouriffés, sans maquillage, chemise de nuit en satin blanche transparente et mules aux pieds. Après quelques banalités, elle prend de tes nouvelles. Je lui réponds « elle va bien, elle a dormi au sol telle une chienne. Si tu veux, tu peux la rejoindre et la dresser à ta guise. Seule condition, je souhaite être informé régulièrement de ce qui se passe chez moi ». Son « humm » en dit long sur l’envie de ma proposition. Étant en retard, je dévale les escaliers, après lui avoir laissé un jeu de clés. ...
    Depuis mon arrivée au bureau, je n’arrête pas de scruter mon portable afin d’avoir des nouvelles de ce qui se passe chez moi. Quand, à dix heures, Jean m’envoie un texto disant « le dressage de ta pute va commencer ! J’ai créé une page avec une caméra pour que tu puisses la voir en direct. Encore merci pour la soirée. Bonne journée et à ce soir ». Bien qu’en réunion de cadres, j’allume discrètement ma tablette, éteins le son et me connecte sur le site. L’image est d’une netteté déconcertante. Je reconnais le centre de mon salon mais la table basse a été déplacée. Au sol, je distingue une bâche bleu roi avec ma pute dessus. Tu es dans la même tenue qu’hier, debout et certainement pas douchée. Je distingue plusieurs ombres autour de toi mais impossible de voir de qui il s’agit. Subitement, je reconnais ma voisine dominatrice. Catherine est métamorphosée. Elle a mis une perruque argentée, une combinaison intégrale en skaï recouverte par des cuissardes remontant jusqu’à son entre-jambes. Je remarque, sous son bras droit qu’elle a coincé un fouet avec de longues lanières, une cravache et un autre objet que je n’arrive pas à deviner. Les silhouettes bougent de plus en plus quand soudain une autre femme apparaît dans l’écran. C’est une jeune asiatique, 1m50, très fine, vêtue uniquement d’un string. Est-elle soumise comme toi ou accompagne-t-elle Catherine ? Très vite, j’ai la réponse. Elle s’agenouille, coudes au sol, cul en l’air. Ma voisine te saisit, te place dans la même position et ...
«123»