1. Évaluation


    datte: 25/05/2018, Catégories: fhh, hbi, Collègues / Travail, hotel, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, fgode, confession, couple+h, Auteur: Hervé Chaumont, Source: Revebebe

    Je suis délégué médical hospitalier, je travaille pour un laboratoire britannique. J’ai un secteur assez important pour être absent de chez moi du mardi au vendredi soir. Notez que ce n’est pas sans avantages : un véhicule doté de toutes les options est fourni, smartphone et pc portable font partie de la dotation de base, tous les frais sont payés ; ce n’est pas non plus sans inconvénients, le plus important à mes yeux étant d’être loin de mon épouse quatre jours par semaine, et davantage lorsque nous faisons des séminaires. J’aime mon travail, par contre je suis très tendu lorsque mon directeur régional m’accompagne pour m’évaluer professionnellement, ce qui est le cas cette semaine. Nous avons rendez-vous au CHU Robert-Debré à Reims, à l’accueil, ce mardi matin à 8 h 30. J’arrive en avance, prends un café au distributeur automatique, j’aperçois Monsieur Lavergne, mon boss, qui arrive, il m’a toujours impressionné, d’abord parce qu’il est grand, plus grand que moi, et par son regard bleu-acier froid dont on a le sentiment qu’il sonde votre esprit. Monsieur Lavergne a cinquante-huit ans, je le perçois comme un homme autoritaire, très directif, c’est sans doute le profil de son job, il me rejoint. — Bonjour Hervé, en forme ?— Bonjour Pierre, oui merci, un café ? Dans la profession, on s’appelle par nos prénoms et on se tutoie, cela n’a pas été facile pour moi au début, surtout parce que Pierre a trente ans de plus que moi. Nous buvons nos cafés, Pierre me demande le plan et ...
    les objectifs des journées à venir, nous faisons le point sur les appels d’offre, et nous allons honorer les rendez-vous pris les semaines précédentes. La journée se présente bien, les accueils sont positifs, entre chaque rendez-vous, Pierre fait une analyse de l’entretien et m’exprime sa satisfaction pour ma maîtrise des argumentaires et de ma connaissance des produits. Après une pause-déjeuner rapide, nous reprenons notre prospection sur les cliniques privées de Reims. Le dernier entretien se termine, la journée est finie. M. Lavergne me demande quel hôtel j’ai réservé, je lui indique que nous serons hébergés au Novotel de Tinqueux. Chacun reprend sa voiture, nous convenons de nous retrouver au bar de l’hôtel à 20 h pour faire le point sur la journée. Je prends possession de ma chambre, y dispose mes affaires, fais un brin de toilette, et passe un coup de fil à Ginou, mon épouse – un moment de douceur et de tendresse – je lui dis que je la contacterai via msn après dîner. À vingt heures, je suis au bar, monsieur Lavergne n’est pas encore arrivé. Le barman s’enquiert de mes souhaits, je lui indique que j’attends quelqu’un, il me laisse à mes pensées, j’ai hâte d’être à la fin du repas. Monsieur Lavergne arrive, il n’exprime aucun regret pour ses dix minutes de retard, s’installe, appelle le garçon, commande un double scotch et me demande : — Et toi ? J’opte pour une Suze, il me demande de commenter l’ensemble des entretiens de la journée, de faire mon propre bilan d’activité, ...
«1234»