1. Les bonheurs de Sophie (7)


    datte: 28/05/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: yphos, Source: Xstory

    Sophie7 Victor vient manger à la maison ce soir. Avec l’aide de maman je me suis préparée pour recevoir notre amant commun. J’ai mis des bas fumés à couture, mon porte-jarretelles noir, ma culotte noire à frou-frou des escarpins. J’ai mis un soutien gorge noir sous mon chemisier blanc transparent. J’ai une jupe fourreau qui me moule les fesses. Maman m’a maquillée pour plaire à son homme après avoir mis ma perruque blonde, je ressemble à une pute. Mon rouge à lèvre est écarlate, mes paupières sont d’un vert outrancier. Victor arrive ! Nous l’accueillons toutes les deux en flattant son torse. Maman l’embrasse la première puis c’est mon tour ! Sa grosse langue me pénètre les lèvres. J’adore ses baisers qui m’excitent. Il me caresse les fesses en me serrant contre lui, j’adore sa force virile. Ma mère n’est pas jalouse de me voir dans ses bras. Elle semble s’en amuser. Il va jusqu’au salon, suivi de ses deux femelles et s’assoit dans un fauteuil. Maman se met sur ses genoux. Je me mets aux pieds de maman et lui flatte les chevilles. Victor lui a enlevé son chemisier et son soutien-gorge et, maintenant, lui pelote fermement les seins. Je remonte ma main vers son genou. Ses bas crissent sous mes caresses. Elle écarte les jambes et je constate qu’elle ne porte pas de culotte, juste son porte-jarretelles est visible sous sa jupe plissée. Sa chatte poilue est sous mon nez. Ca m’excite, je voudrais la lécher ! Je lui bise le pied, la cheville, le genou puis remonte le long de sa ...
    cuisse. Elle écarte franchement les jambes après s’être assise sur le sexe de Victor. Je caresse sa toison, puis entreprend de lui écarter les lèvres avec ma langue. Un flot de cyprine m’inonde la bouche. Je jette un regard pour voir que Victor tiraille les mamelons de maman. Il les pince, les fait rouler entre son pouce et index. Maman gémit ! Je m’applique maintenant à lui suçoter le clitoris. Je pompe cette mini bite en faisant rouler ma langue sur son bourgeon. Elle gémit de plus en plus. Elle se frotte le cul contre la bite tendue de Victor qui lui malaxe la poitrine. Quand je met ma langue sur son anus, elle écarte ses fesses et remonte les jambes. Ma langue pénètre son petit trou, elle m’enserre la tête avec ses cuisses et se met à jouir bruyamment. Je continue, tant bien que mal, à la lécher alors qu’elle se contorsionne. Maman se dégage alors que, maintenant, je malaxe les couilles de Victor. Elle s’occupe de la chemise pendant que je m’occupe du pantalon. Nous sommes pressées de le mettre nu. Quand je lui ôte son slip, sa queue tendue se dégage brusquement. Maman est plus rapide que moi pour l’engober. Je vois ses lèvres et ses joues distendues par le gros nœud. Elle pompe énergiquement son amant, puis, soulève sa jupe pour le chevaucher. Je suis toujours à genou en train de mater ma mère se faire défoncer la chatte. Je me place tant bien que mal pour lui lécher l’anus et continuer de malaxer les couilles de notre homme. Je glisse un doigt dans sa raie et lui titille ...
«1234»