1. Natasha & Franck (12)


    datte: 29/05/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: Doogy Woogy, Source: Xstory

    Morgane se réveilla la première. Elle restait contre Seamus. Il faisait froid et elle n'arrivait pas à quitter la chaleur des couvertures. La tête sur son torse, elle entendait battre son cœur. Elle n'avait aucune intention de se lever. La fenêtre poussiéreuse de la grange laissait filtrer la lumière blafarde du petit matin. Il n'y avait aucun bruit sinon le croassement rouillé et lugubre des corbeaux. Un brouillard épais noyait tout le paysage. La masure de l'autre coté de la cour était presque invisible, à peine distinguait-on une masse sombre, et le vieux châtaignier étendait ses branches griffues et décharnées dans cette ouate grise et humide. Il n'y avait pas un souffle de vent pour chasser cette masse fantomatique. Toujours aucun bruit, que celui des corbeaux. Le coq n'avait pas chanté, pourtant il faisait jour. Il devait certainement être encore très tôt, mais le coq aurait dû chanter. Peut-être un renard ou une belette s'était introduit dans le poulailler, profitant de cette purée de poix qui étouffait les sons, la vue et certainement aussi les odeurs, pour se jouer de la présence du chien. Mais, vu l'état du chien, il ne fallait pas en attendre grand chose. Ce n'était pas même sûr qu'il ait résisté à un temps pareil. Tout partait à vau l'eau. Depuis le départ de Yan. Elle s'en rendait compte maintenant. Comme si l'arrivée de Seamus lui avait ouvert les yeux. Certes, la situation n'était guère plus glorieuse avant. Mais, quand Yan était parti pour l'Espagne, elle ...
    s'était résignée. Peut-être avait-elle pressenti la tragédie. Pendant ces deux années, Yan l'avait hantée par son absence, et paradoxalement, depuis qu'elle avait appris sa mort, elle se sentait revivre. Elle imaginait sans peine les commentaires de ceux qui l'appelaient déjà la fille de la putain. A peine Yan en terre que la voilà au bras d'un autre. Mais elle avait fait le deuil pendant deux ans alors qu'il était en vie. Elle se souvint de ses réflexions lors de son départ. Elle s'était sentie abandonnée. Bien sûr, elle avait accepté le choix de Yan. Elle avait même compris ses motivations. Mais elle s'était sentie abandonnée. Et elle s'était résignée. Elle se blottit un peu plus contre Seamus. Si Louis s'était toujours opposé à un éventuel mariage de son fils avec Morgane, il était toujours resté courtois en parlant d'elle et ne s'était jamais abaissé à hurler avec la meute. Aussi lorsque Seamus dut retourner chez les Lehennec, ils firent le chemin ensemble. Morgane tenait à présenter ses condoléances à la famille. Louis prit Seamus à part et l'informa du contenu de la lettre : « Cher Père, Quand vous lirez ces mots il y aura déjà quelques semaines que je suis mort. Je suis allongé sur le sol, agonisant. Vous aviez raison cher Père, chère Mère. La mauvaise organisation de notre camp aura été fatale. Puissiez-vous me pardonner ma décision. Mais il est trop tard pour se lamenter et je préfère utiliser les instants qui me restent à des fins plus positives. Lors des premiers ...
«1234...10»