1. L'envie de plaire (9)


    datte: 01/06/2018, Catégories: Inceste, Auteur: Brunsportif,

    Camille avait pris une grande décision, ce soir elle irait jusqu'au bout de son envie, quelque en soit les conséquences. Elle voulait connaître le plaisir extrême, elle voulait plaire à son père, elle voulait qu'il admire son corps, qu'il ait envie d'elle. Une fois de plus sa mère était partie travailler. Elle est infirmière et elle faisait régulièrement des nuits. Camille se retrouvait donc seule avec son jeune frère Pierre et son père qui devait regarder la TV dans la chambre parentale. Camille en avait encore discuté avec son confident, elle souhaitait voir, toucher, sentir le sexe de son père. L'espace d'un instant elle se dit que c'était mal, qu'il fallait qu'elle arrête, mais c'était plus fort qu'elle, c'était trop dur... Elle attendait ces moments, où elle allait encore pouvoir tenter quelque chose. Son confident lui avait bien préciser de faire très attention, son père n'était pas comme son frère. En même temps, ce qu'elle lui racontait de ses tentatives avec son père semblait l'exciter fortement. Camille resta sans bouger quelque instants, en respirant très lentement, en regardant en face d'elle sa fenêtre, sans voir ce qu'il se passait dehors. Son confident était de très bon conseils, elle allait encore appliquer ses idées. Sa respiration s’accéléra, elle enfila pour seuls vêtements une culotte un peu trop ample et un débardeur aux bretelles qui avaient perdues de leur élasticité. Elle avala sa salive et se leva, tel un robot. Elle resta debout face à sa fenêtre, ...
    sans bouger, il était encore temps de changer d'avis, d'abandonner. Il lui suffisait de s'asseoir devant son ordinateur ou d'aller se coucher dans son lit. Mais c'était difficile de résister, elle éteignit la lumière de sa chambre et se dirigea vers le couloir, descendit les escaliers et se dirigea vers la chambre parentale, lentement ne pensant plus à rien, sa tête était vide, son cœur s’accéléra. C'était toujours les mêmes sensations depuis la première incursion dans la chambre parentale. Il avait fallu qu'elle ose une fois et depuis, l'idée l’obsédait, elle y pensait tout le temps, elle en avait tout le temps envie. Dans le couloir, elle se posa pleins de questions, elle se répétait que ce n'était pas bien, qu'il fallait qu'elle arrête ses bêtises, mais elle continua d'avancer. Arrivée devant la porte grande ouverte, elle ralentit sa respiration et regarda dans la chambre. Il est là, couché sur le lit, en t-shirt et en caleçon, calme et silencieux, il regardait un film à la TV. Elle le regarda et sans utiliser sa main pour vérifier, elle savait que son sexe était déjà humide, ses seins avaient pris un peu de volume et ses tétons durcissaient. Il devait avoir senti sa présence, car il tourna la tête dans sa direction. Son visage s'épanouit, il eu un grand sourire et ses yeux s'écarquillèrent en la voyant. Il lui demanda de venir le rejoindre pour regarder le film. Camille s'approcha, il était là couché, dans son t-shirt plus tout jeune, ses jambes légèrement écartées, qui ...
«123»