1. La fraternité du Sybian (8)


    datte: 02/06/2018, Catégories: Inceste, Auteur: yug99, Source: Xstory

    La fraternité du Sybian Chapitre 8 Entrant dans la douche où je venais à peine de la filmer, maman ouvrit l’eau chaude en me tirant vers elle sous le large pommeau. Une pluie agréable tomba sur nous, les cheveux de maman devenant tout trempés, collant à sa tête. Sentant monter une émotion intense en la regardant devant moi, maman me serra la taille en me collant contre elle : « T’es tellement belle, maman ! Je suis bien content que tu m’aies eu jeune ! » Maman me regarda, l’eau coulant sur son joli visage : « Je me sens comme ta petite copine ! – Ouais, moi aussi, je me sens comme ça pour toi ! (Maman sourit en entendant mon commentaire). – Ça te plairait , que je sois ta petite copine , secrète ? » L’entendre maman dire ça, je sentis des soubresauts dans mon corps et mon pénis, son propos, me troublait : « T’as vraiment envie que toi et moi , on sorte ensemble sans que papa le sache ? Lui demandai-je, étonné qu’elle me demande ça. – Oui ! Toi et moi secrètement ! On serait un couple , mais secret , si ça te tente ? – Je capote ! Et comment que je veux que tu sois ma petite copine ! » Maman me prit les mains des siennes. « À partir de maintenant, je suis ton amoureuse ! Dit maman, en serrant mes doigts. – Moi aussi ! Lui répondis-je, pour sceller notre alliance. – MMMmm ! Viens, embrasse-moi ! » Dit maman, en approchant son visage du mien. Pendant qu’elle m’embrassait, je pensai au fait qu’à peine 20 ans nous séparaient. Maman, dans mes bras, m’embrassant vraiment ...
    intensément et avec passion, je sentis renaître peu à peu mon pénis, les assauts de sa langue dans ma bouche, y étaient pour quelque chose. Brisant le contact de ma bouche, elle se recula en regardant mon pénis qui s’était redressé. « C’est ce que j’aime d’être en couple avec un petit jeune ! » Dit-elle, en souriant et en me taquinant. Elle me poussa hors du jet, en saisissant le pain de savon, enduisant mon corps en le frottant sur moi. Atteignant tout les recoins, s’attardant particulièrement sur mes parties génitales en les savonnant méticuleusement. Maman glissa alors, le savon le long de mon membre dans une caresse douce puis saisit mon pénis en refermant ses doigts, montant et descendant en prenant bien soin de bien laver tout autour de mon gland. « AAarghhh » Mes jambes fléchissaient presque sous son traitement. – Ça m’excite de te voir comme ça ! Dit maman, en rajoutant : .. Tiens ! À ton tour ! » Elle me tendit le savon, en se mettant une seconde sous le jet, puis s’avança de nouveau vers moi. Avec délicatesse, je la tournai en savonnant son dos que j’aimais tant, puis ses épaules et son cou. Laissant maman dos à moi, je glissai mes bras sous les siens en caressant son ventre du doux savon, Remontant peu à peu sous ses seins, explorant bien les dessous, je glissai mes doigts profondément sous le repli de ses seins en insistant. Ne pouvant résister plus longuement, je tournai mes mains en les prenant par dessous, les relevant légèrement en les soupesant : « Maman ? – Quoi, ...
«1234...7»