1. brother'n sister (5)


    datte: 02/06/2018, Catégories: Inceste, Auteur: matchless,

    Je restai là, bouche bée, à regarder la télévision. Je ne pouvais quitter du regard le visage de cet adolescent, je ne pouvais pas détourner les yeux de ces petites boucles blondes, de son regard tendre et de son sourire. Comment était-ce possible ? Antoine et moi l'avions vu la veille, vers six heures. Se serait-il fait enlevé juste après ? Perdue dans mes pensées, je n'entendis pas mon frère arriver dans mon dos et je sursautai lorsqu'il posa ses mains sur mes hanches. -Doucement, sœurette, ce n'est que moi, dit-il impressionné par ma réaction. -Qu'est-ce que tu fais ? Et si papa nous voyait ? lui reprochai-je. -Voyons, Salomé, tu sais très bien que papa avait un rendez-vous très tôt, ce matin. Tu sais, pour sa promotion. Il pourrait devenir important dans la boîte. Tu avais oublié ? Je me plaquais les mains contre les joues. Comment avais-je pu oublié, mon père nous ressassait sans cesse qu'il était super excité par ce rendez-vous. Je devais être bien plus perturbée que ce que je m'imaginais. -Salomé, tu es sûre que ça va ? Je lui répondis par la négative d'un mouvement de tête. -Qu'est-ce qui se passe ? -Tu as vu les infos ? -Qu'est-ce qu'ils racontent ? Oh ! Ils interviewent une famille sur la disparition de leur enfant. -Tu as lu le nom de la famille ? -Beauregard ? Comme William Beauregard ? Le petit voyeur d'hier ? -Tout juste. Il s'est fait enlevé hier soir. -Oh, c'est terrible. Mon sang se glaça. Mon frère avait prononcé cette phrase d'un ton neutre, comme s'il ...
    n'éprouvait aucune peine pour la famille, pire encore, comme s'il n'était pas surpris. Bon sang, pensais-je, il n'était pas surpris ! Antoine savait que William avait disparu ! Dois-je en conclure qu'il l'avait enlevé? Non, tout de même pas, n'allons pas trop vite en besogne. «C'est ton frère, Salomé, ne l'oublie pas » pensais-je. Mais si c'était vrai, m'inquiétais-je, cela voulait dire que mon frère était un kidnappeur, un criminel. -Salomé ? Salomé ? Tu m'entends ou tu es encore perdues dans tes pensées ? Je clignais des yeux afin de revenir à la réalité. Je tentais de masquer mon inquiétude à propos de mes dernières pensées, mais je n'y parvins pas. -Salomé, je peux voir de la peur sur ton visage. Tu as peur de te faire enlever, toi aussi, plaisanta-t-il. -Antoine, promets-moi que tu n'as rien à voir là-dedans. -Que je n'ai rien à voir dans quoi ? -Que ce n'est pas toi qui a enlevé William. -Pourquoi l'aurais-je fait ? -Pour qu'il se taise. Nous ne voulions pas qu'ils nous balancent, alors peut-être as-tu -Salomé, mais tu t'entends parler ! Tu m'accuses, moi, ton propre frère, ton propre sang, d'avoir enlevé un gosse ! J'avalai ma salive et poursuivis. Après tout, il n'avait pas nier, il avait essayé de me faire culpabiliser pour me convaincre. C'est typique des menteurs qui essaient de cacher leur jeu. -Il y a eu trop de choses bizarres ces derniers temps. Tu te rappelles, papa est à la fois tombé à court de batterie et a crevé un pneu. Et comme par hasard, ce matin-là, tu ...
«123»