1. Rencontre à La Roche-sur-Foron


    datte: 03/06/2018, Catégories: fhh, hbi, extraoffre, inconnu, jardin, caférestau, Collègues / Travail, hsoumis, cérébral, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, nopéné, couple+h, hbi, Auteur: Alpin en string, Source: Revebebe

    Lundi midi Comme souvent à ma pause de midi, je me balade dans le centre ville médiéval de La Roche-sur-Foron. La journée est belle et c’est un plaisir de vagabonder dans les vieilles ruelles et remonter en direction du château. Les terrasses des restaurants et des cafés sont remplies, les gens déambulent dans les rues. Tous semblent heureux de profiter du beau temps. J’arrive au parc et profite un moment de la vue offerte. La vision est nette, le paysage est enfin débarrassé de la couche de nuages qui recouvre habituellement la vallée en hiver. Quelques enfants jouent au terrain de jeux, des personnes seules ou en groupe pique-niquent dans l’herbe, je m’assoie à mon tour sur un banc pour profiter tranquillement de ce petit moment de bonheur tout simple. Un couple avance sur l’allée devant moi. D’un certain âge, ils présentent bien sans être pour autant sophistiqués, elle, toute mignonne avec sa jupe courte, ses longues jambes gainées de nylon noir et un petit haut légèrement moulant qui met bien en valeur les courbes de sa poitrine sans être vulgaire. Il émane de ce couple un sentiment de douceur, de sensualité, renforcé sans doute par l’atmosphère régnant au parc. Je ne peux réprimer l’esquisse d’un sourire. J’étais perdu dans ces agréables pensées lorsque je croise le regard de celui que je suppose être le mari. Il me regarde intensément depuis quelques secondes apparemment. Il a dû remarquer avec quelle insistance je déshabillais sa femme du regard et je sens soudain mes ...
    joues rougir de gêne. Cette réaction incontrôlée provoque un sourire franc sur le visage de l’homme visiblement satisfait de l’effet qu’il provoque. Un peu confus, je lui fais un petit signe de la tête alors qu’ils passent devant moi. Je me lève ensuite pour reprendre le chemin du retour et j’ai juste l’occasion de le voir murmurer quelque chose à sa femme qui éclate ensuite d’un rire joyeux avant qu’ils ne disparaissent derrière un talus. J’imagine qu’il a dû lui dire qu’elle avait le don d’attirer de nombreux regards et de rivaliser avec les jeunettes Je descends tranquillement les rues pavées et bifurque ensuite en direction de la mairie. Je remonte les arcades et m’arrête quelques instants devant l’atelier de photographie qui propose, comme toujours, de superbes tirages noir et blanc en vitrine. Je suis en train d’admirer les natures mortes, les portraits et les quelques nus académiques quand je sens une présence derrière moi. — Superbes photos, n’est-ce pas ? Je me retourne et me trouve, étonné, face au couple du parc. J’arrive à garder les idées claires et à répondre sans trop balbutier. — En effet, oui, ce photographe est vraiment un artiste. Ils semblent tous les deux s’amuser de la situation, me souriant comme deux adolescents. Une fois de plus, je sens comme une sérénité m’envahir en leur présence et je leur retourne leur sourire. Je tente une question plus intime. — Mais vous n’avez vous-même jamais posé pour lui ? Vous feriez des modèles de premier choix Lui qui ...
«1234»