1. Ma femme en séminaire


    datte: 04/06/2018, Catégories: Anal, Partouze, Sexe interracial, Auteur: hondo1906, Source: xHamster

    Il est 23 heures. Après son séminaire, Nath a regagné sa chambre d'hôtel, seule. Au moment de récupérer ses clés, elle est accueillie par un grand noir qui ressemble à Will Smith. Le type lui tend sa clé mais ne la lâche pas : leurs mains se frôlent, il lui lance un sourire sans ambiguïté et ses yeux parcourent son corps de haut en bas. Il faut dire que Nath, si elle n'est pas une bombe, a plutôt été gâtée par la nature : elle mesure à peine un mètre soixante, mais sa poitrine affiche un généreux 95 D. À trente ans et après deux enfants, ses seins ont un maintien que beaucoup lui envient ! En résumé, elle est pulpeuse, sans le vouloir ni l'afficher. Bref, le gardien ne la lâche pas des yeux et ceux de Nath commencent à pétiller sous le regard insistant de cet Apollon d'ébène. Sans échanger plus que des banalités, ils se quittent et Nath monte dans sa chambre, un peu perturbée. Elle se déshabille puis va prendre une douche avant de plonger dans un sommeil bien mérité ! Levée depuis 5 heures du matin pour ce congrès où elle n'a rien appris, elle n'aspire qu'à dormir ! Mais à peine a-t-elle fini de se laver qu'on frappe à la porte. Elle enfile à la hâte sa nuisette de satin et se dirige vers la porte. Elle l'entrebâille en se maintenant derrière, pour masquer sa presque nudité. Sa nuisette est vraiment mini et s'arrête très haut sur ses cuisses pleines. C'est Victor, le beau gardien, qui se trouve derrière la porte. Sans réfléchir, Nath ouvre la porte plus grand. Les yeux ...
    de Victor s'écarquillent en voyant Nath dans cette tenue et Nath, quant à elle, ne peut réfréner un certain émoi : sa poitrine se gonfle et ses tétons pointent fièrement sous le tissu léger de sa nuisette. Victor s'éclaircit la voix et lui dit : - Je suis désolé de vous déranger si tard, mais... en vous voyant tout à l'heure... vous m'avez beaucoup plu. J'ai fini mon service et je me demandais si vous auriez envie de ma compagnie ? - Je suis désolée, mais... je suis vannée, et... je suis mariée, et... Avant qu'elle ait le temps de finir sa phrase, Victor a sorti son sexe de son pantalon de toile. Nath écarquille les yeux à son tour : elle n'a jamais vu un sexe aussi gros. Victor le masturbe légèrement, l'érection est loin d'être à son apogée et il doit déjà bien faire une vingtaine de centimètres. Victor reprend : - J'aime beaucoup les petites blanches avec de belles formes, comme toi. Il avance dans la chambre, Nath se serre pour le laisser passer, elle ne dit rien et se contente de fixer le sexe géant : celui de son mari ne doit pas dépasser les 15 centimètres et elle se prend à imaginer la sensation d'en sentir un comme celui-là ! L'esprit ailleurs, elle entend à peine Victor ajouter : - Et toi, je suis sûr que tu as très envie de sentir une belle bite comme la mienne, pas vrai ? Elle ne répond pas, mais hoche la tête pour acquiescer. Victor referme la porte et baisse complètement son pantalon. Il prend la main de Nath et la pose sur son sexe. - Ne fais pas ta timide, ...
«1234»