1. Le nouveau Frankenstein... Chap IV


    datte: 04/06/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Transexuels, Auteur: Eva_33, Source: xHamster

    Le lendemain matin, après le petit déjeuner quotidien, l'homme vient de voir en me disant qu'il va pouvoir me retirer l'ensemble des bandages dus à l'opération. Je n'ai pas pensé à compter les jours depuis, mais il est vrai qu'il ne doit rester que quelques cicatrices désormais... Il s'affaire à découper puis soulever délicatement chaque élément, puis me dit : - &#034Je pense que tu vas vouloir te voir dans un miroir, huuummm, à quel point tu es bandante !&#034 Il est vrai que dans ma vie j'ai toujours été attiré par les femmes voluptueuses à la plastique de bimbo. Le miroir arrive, il me le présente derrière...ma grosse paire de nibards. - &#034Tu vois ça comme tu es bonne ma salope de chienne ?&#034 Ce que je vois dans la glace est l'apothéose du vulgaire et du superficiel : un visage sans expression avec d'énormes lèvres gonflées à bloc, et en face de moi ces énormissimes seins de bonnet F. Et en prime de ça, une superbe chevelure longue et lisse blond platine. En fait, tout ce que je peux trouver d'attirant chez une femme, mais sans la peur du qu'en dira-t-on ! - &#034Mais tu bandes comme un cheval Cynthia ! Tu te fais de l'effet dis donc ! &#034 Effectivement je n'ai pu m'empêcher d'avoir une grosse érection en voyant cela, sauf que ce n'était que moi... - &#034Puisque tu as l'air en forme, on va accélérer les choses.&#034 - &#034Non ! Pas le casque et l'écran ! Ca me rend claustrophobe !&#034 - &#034Pas tout de suite, je pensais à autre chose de plus récréatif. Tu as ...
    certainement envie de savoir jusqu'où tu vas aller comme ça Cynthia ?&#034 - &#034Oui bien sur !&#034 - &#034Alors je vais appeler quelques unes de tes futures copines. Je reviens !&#034 Et le voilà parti... Mais ne tarde pas. Le voilà en compagnie de trois transsexuelles tenues en laisse avec chacune leur guêpière, des bas à jarretelles, et des talons d'au moins 15 cm. Une description assez similaire à la mienne, sauf qu'il y a une rousse bouclée avec des seins remontant, une brune à couettes mais elle doit faire du G au moins, puis une châtain clair avec un carré de cabaret parisien et une bouche si pulpeuse que je ne sais pas comment elle arrive à manger. Il me voit la dévisager et me sors : - &#034Celle-ci je te la garde pour la fin, c'est la meilleure pour ça !&#034 Il leur demande, ou plutôt leur ordonne de venir me pomper jusqu'à épuisement. - &#034Quoi ?&#034 - &#034Bah oui, je t'ai vue en avoir envie, tu vas pouvoir en profiter pour une fois !&#034 La première s'approche de moi, sans aucune expression, le regard dans le vide, comme si elle n'avait pas conscience de ce qu'elle faisait. Elle se penche et engloutit ma verge sans ménagement. Des va-et-vient incessants, et à une rapidité que cela me fait éjaculer en quelques instants... Elle garde la bouche fermée avec ma bite à l'intérieur et se retire lentement, en récupérant tout ce qui en est sorti, puis se dirige vers un récipient où elle y dépose ma semence. Je demande alors à l'homme : - &#034Mais qu'allez-vous faire ...
«12»