1. Avec un escort boy (6)


    datte: 04/06/2018, Catégories: Gay, Auteur: beauvit,

    Avec un Escort Boy (6 et fin). Le soir, après le spectacle, Klaus mon Escort, m’a laissé pour passer le début de la nuit avec un nouveau client, un antillais de grande taille. Ayant regagné notre cabine, j’y retrouvais Karim, qui préparait les lits pour le soir. Il m’annonça qu’un groupe d’une vingtaine d’homosexuels était à bord et avait retenu le bar de nuit pour une soirée privée le lendemain soir. Karim avait été désigné pour tenir le bar et servir nu, avec seulement une ceinture dorée autour de la taille. Il en était tout excité. « Vous devriez venir » me dit-il avec gourmandise, « il doit être possible de vous faire inviter ». Lorsque Klaus revint au petit matin, j’étais réveillé. Pendant qu’il se déshabillait pour prendre une douche, je le mis au courant de ce que m’avait dit Karim. Intéressé, il me dit avec un sourire : « Je vais voir avec Daniel. Il connaît peut-être ce groupe ». Le lendemain en effet, pendant l’excursion de l’après-midi, il me glissa à l’oreille : « C’est arrangé pour ce soir. Daniel fait bien partie du groupe et nous sommes invités à nous joindre à eux. C’est pour 22h ». Ce dernier soir, après le dîner de gala, nous sommes retournés à notre cabine, avons retiré nos smokings, pris une bonne douche et revêtu un simple pantalon de toile, une chemisette et des chaussures, sans sous-vêtement ni chaussettes. A 22h pile, n’y tenant plus, j’ai entraîné mon Escort vers l’ascenseur et nous sommes descendus jusqu’au dernier pont, pour enfin nous diriger ...
    vers le Night Club, à l’arrière du paquebot. La porte en était close, mais Klaus avait le code et a frappé selon un rythme convenu. Dès la porte franchie, nous nous sommes retrouvés dans une petite entrée éclairée d’une lumière bleue et un serveur noir que j’avais déjà remarqué au restaurant du bord nous a accueilli. Il était nu de la tête aux pieds, montrant un pubis agrémenté de bouclettes noires, des couilles sombres et volumineuses et une tige noire, longue et épaisse. Une ceinture dorée enserrait ses reins. Il nous tendit des sacs poubelles en nous invitant à y mettre nos vêtements. Nous fûmes rapidement à poil, nos légers atours enfouis dans les sacs. Il nous a alors indiqué l’entrée du bar, fermée par un rideau de perles. Le bar était éclairé de lumières tournantes, multicolores et une dizaine de mecs, tous à poil, étaient en train de boire au comptoir ou de deviser, un verre en main ou encore affalés dans des fauteuils. Instantanément, j’ai senti ma bite frémir et commencer à se redresser. J’étais gêné, mais Klaus m’entraîna vers le bar où il avait reconnu Daniel. Celui-ci nous embrassa, en se serrant contre nous, ce qui accentua encore mon érection. Se tournant vers un homme dans la cinquantaine, cheveux drus et grisonnants, ventre replet, sexe petit et gros, noyé dans des poils gris, il nous présenta : « Antoine, voici les amis dont je t’ai parlé. J’ai passé des moments extra avec eux ». L’homme, avec un sourire accueillant nous dit : « Bienvenue au club ». Les yeux ...
«1234»