1. mes debuts de salope


    datte: 05/06/2018, Catégories: Humour sexuel, Masturbation, Première fois, Auteur: maitre-ken, Source: xHamster

    Ce soir là, nous avions prévu d'aller, mon mari et moi, au cinéma. Mais en rentrant de son travail vers dix huit heures trente, il était de mauvais poil et nous nous sommes chamaillé comme cela arrive de temps en temps à tous les couples. Je lui faisais la gueule, mais comme à chaque fois, il tentait d'arranger les choses : - Aller, on en parle plus, fait toi belle et on y va... voir ce film. Mais cette fois-ci, je n'étais pas d'humeur à me réconcilier aussi vite et s'il croyait que cela allait s'arranger sur l'oreiller, alors là, il se m'était un doigt dans l’œil. Vous connaissez les femmes... je m'étais décidé à abuser de la situation, j'allai l'allumé toute la soirée et puis arriver au moment venu je me refuserai à lui, cela le fera réfléchir et je vengerai mon ego. Sitôt dit, sitôt fais, petite douche, parfum délicat, dessous plus que provoquant, escarpins à talon haut, petite robe légère et vaporeuse agrémentée d'un décolleté plus que provocateur. Le miroir reflétait une image de moi très sexy et glamour, j'étai sure d'atteindre mon but, l'exciter comme un fou. Ce petit jeu m'avait un peut émoustillée malgré moi, me préparer ainsi, imaginant son excitation avait fini par me chauffer légèrement le bas du ventre et me rendre un peut moite, mais j'était néanmoins décidée à aller jusqu'au bout de mon stratagème. En sortant de la salle de bain, j'ai aperçu son regard avec un léger sourire, d'une part, il me confirmait que je lui faisais de l'effet mais aussi qu'il croyait ...
    avoir réussi a m’apprivoiser et que sa soirée allait se passer comme il l'espérait. Nous sommes donc aller au cinéma, il y avait du monde, dans la file d'attente, les regards des autres hommes me confirmaient l'attirance que je provoquai dans ma jolie robe. La salle était déjà bien remplie, et l'ouvreuse à eu du mal à nous trouver deux places cotes à cotes, c'était dans les derniers rangs et je me suis retrouvée à coté d'un homme d'environ la cinquantaine, grisonnant, plutôt bel homme et qui me regarda de la tête au pieds alors que je m'installai dans le profond fauteuil. Je doit avouer que son regard m'a troublé, profond et insistant, parcourant lentement mon corps et malgré que cela n'ai duré que quelques secondes, cela a suffit à me faire rougir avec même une légère panique naissante. A tel point que j'ai demandé a mon mari de me passer sa veste pour me couvrir les jambes que je trouvai trop exposées avec cette petite robe qui était d'un seul coup trop courte a mes yeux. - Tu as froid ? me demanda mon mari. - Pas encore, mais tu sais dans ces salles il fait toujours un peu frisquet. Soudain, la salle tomba dans la pénombre, pour laisser place au film, ce qui ma rendue encore plus mal a l'aise, j'avais l'impression que cela venait de créer une sorte d'intimité entre cet homme et moi alors qu'il n'en était rien. Je cherchais à me donner une certaine contenance, en repensant a ce début de soirée et au plan que je m'étais fixé pour en quelque sorte punir mon mari, mais mon esprit ...
«1234...51»