1. Une soirée qui mène à la perversion (1)


    datte: 06/06/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: LtPadjil, Source: Xstory

    L’introduction peux être assez longue pour certains, avec peu de contenu érotique, mais j’espère que ça plaira quand même ! Le prochain chapitre sera plus axé « érotisme » Plongé dans un merveilleux et réparateur sommeil, j’entends au loin un son strident : « beep, beep, beep » ; celui de mon réveil. Encore à moitié endormi, mon bras part à l’aventure vers ma table de chevet pour trouver mon téléphone et me rendormir tranquillement. Le réveil coupé, je me rendors, mais trop peu de temps après à mon goût, les pleurs de ma nièce dans la chambre d’à côté me sortent totalement de mon sommeil mais pas de mon lit. À ce moment de notre histoire autant me présenter de suite, Guillaume, Lycéen de 19ans, en Terminale ES, une centaine de kilos répartis sur 1m85, qui montrent bien que la pratique du sport n’est pas vraiment mon hobby favori. Des cheveux mi-longs en bataille, une barbe tout aussi bordélique et des yeux marron sous des lunettes. Totalement éveillé maintenant, je décide de prendre mon ordinateur portable sur mes genoux pour me faire un petit plaisir matinal. J’ouvre un de mes sites préférés et dans un autre onglet mon compte Facebook. Mes yeux sont immédiatement attirés vers l’icône qui me montre que j’ai des nouveaux messages. Ils viennent tous de Nina, une amie et ancienne camarade de classe. - « Salut », dix minutes après : « t’es la ? », puis : « Réponddddd ». - « Mais c’est qu’elle à insister » me dis-je en voyant une dizaine d’autres messages de la même sorte. - « ...
    À 6h00 du matin, un samedi y’en a qui dorment » Je lui réponds. - « Ohhhh je suis désolée, mais c’est l’anniv de Steven ce soir et je voulais savoir si tu venais cette fois-ci ? » Steven, quelle nom de merde (sans méchanceté pour les « Steven », mais c’est ce gars en lui-même qui me sortait par les trous de nez, pour être poli). C’était son copain Moi je n’aimais pas sortir et j’avais plusieurs fois raconté des excuses bidons pour ne pas aller à toutes ces fêtes - « S’il te plaît, il part bientôt pour ses études après » continue-t-elle devant mon manque de réaction, « ça va être cool y’aura tout le monde ». Mouais tous les potes, avec leurs copines et Guillaume tous seul comme un gland. - « Allllleeeezzzzzzz » - En lâchant un gros soupir seul dans ma chambre je tape un « ouai » avec un manque flagrant d’enthousiasme. « Envoie l’adresse ». Un peu après l’heure convenue pour le début de la soirée, j’arrive à l’adresse donnée par Nina. En approchant de la porte, j’entends distinctement la musique à l’intérieur, trop forte et pas à mon goût. À l’extérieur des personnes fument tranquillement des clopes, j’en reconnais une ou deux et leur fait un vague signe de la tête pour les saluer. J’approche ma main pour toquer à la porte mais m’arrête à mi-parcours. Aucune chance que l’on m’entende avec ce bruit ! Autant rentrer directement. Je pénètre alors dans un couloir assez sombre. La maison est grande, devant moi je vois un escalier menant aux deux autres étages. « C’est peut-être un ...
«123»