1. Le fol anniversaire d'Antonia (11)


    datte: 08/06/2018, Catégories: Partouze, Auteur: fantaflo,

    Interloquée, Antonia demande à sa sœur : - Mais comment est-ce que tu connais tout cela ? Samuela rougit et raconte : - A une période, je sortais avec Grégoire, le cousin d'Anne-Marie. Il bossait ici, aux Finances. Bon, en fait, je couchais avec lui, vu qu'il se tapait aussi quatre ou cinq femmes de chambre. C'est lui qui m'avait donné ce truc. Et je l'ai utilisé en entrant tout à l'heure. - Il n'avait pas peur d'être surpris ? - Une des femmes de chambre avec qui il couchait couvrait nos rencontres. Grégoire lui disait quand je venais et elle trouvait une chambre libérée de ses occupants. Elle recouvrait le lit d'un drap propre. - Elle pouvait parler, c'était risqué. Samuela a le sourire énigmatique : - Il l'avait aidé à son arrivée en Suisse pour son logement et les démarches administratives. Il s'était également porté garant pour que son fils puisse la rejoindre depuis l'Argentine. Ça ne te dit rien ? - Attends Tu veux dire que c'est Gabriela, sa femme ?!? - Vous promettez de ne jamais le répéter, ok ? Je ne sais pas pourquoi il n'ont jamais dit qu'ils s'étaient rencontrés ainsi, mais c'est la vérité. - C'est fou. Gabriela arrangeait le coup à son mari pour qu'il puisse s'amuser avec toi ! - Ce n'était pas son mari à l'époque et elle lui devait bien ça. Cette nouvelle me fait sourire, mais c'est l'attitude de Samuela qui me titille. Elle a autre chose à dire. Je la regarde sans rien dire. Je sais qu'elle va craquer. - Il y a autre chose, mais vous devez vraiment me ...
    jurer de ne rien dire, comme tout ce qu'il se sera passé aujourd'hui. - Allez, dis nous. - Non, sérieusement. Grégoire m'avait promis de l'argent pour que je me taise à l'époque, il voulait même qu'on passe devant un notaire pour cela. J'ai refusé. Il l'a mal pris et on a été en froid plusieurs années jusqu'à ce qu'ils comprennent que j'en avais rien à foutre. - On ne dira rien, promis. Samuela nous regarde comme si elle cherchait à valider notre promesse. Elle prend une inspiration et se lance : - Gabriela était présente lors de trois ébats. - Quoi ?!? - Un jour, Grégoire me dit que Gabriela lui a demandé d'assister à l'un de nos ébats. Je ne sais pas si c'est vrai ou si ça vient de lui, mais j'accepte. Pour la première fois, on est dans une suite, la royale. Gabriela est dans la chambre lorsqu'on arrive. Samuela marque une pause avant de reprendre : - Elle s'est installée sur un fauteuil à côté du lit et nous a regardé tout le long, sans bouger. Un peu étrange. Quelques jours plus tard, exactement le même tableau : elle reste assise, sans réaction, sans mouvement. Par contre, Grégoire et elle ne font que se regarder. J'ai l'impression de tenir la chandelle alors que c'est moi qui me fait sauter. Je ne m'attarde pas après notre ébat et je dis à Grégoire que je ne veux plus de la présence de Gabriela. Antonia et moi ne pipons mot, éberlués par le récit de Samuela qui marque une nouvelle pause. - La semaine suivante, j'arrive à l'hôtel et Grégoire me dit qu'il a une urgence et ...
«123»