1. Le récit de ma vie (16)


    datte: 08/06/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: gd_max, Source: Xstory

    Chapitre 11 – Rencontre avec mon fantasme Partie 3/3 Le lendemain j'ai été réveillé par un bruit répétitif, comme si on tapait sur quelque chose. Je me suis retourné dans mon duvet en me demandant ce qui pouvait bien faire un tel bruit quand celui ci s'est arrêté soudainement. - Chut, il se réveille, attends. Encore à demi endormi je me demandais à qui était cette voix de fille. Est ce que je rêvais ? L'esprit brumeux je suis resté comme ça quelques minutes, me réveillant lentement. Le bruit recommenca à nouveau, moins fort mais je l'entendais. J'ai tourné lentement la tête en direction du bruit. Les volets étaient encore fermés mais la clarté du jour à travers ceux ci me permettait de voir quand même ce qu'il se passait. Sur le lit, une silhouette, sans doute Thomas, dont les mouvements ne faisaient aucun doute sur ce qu'il faisait. Je voyais son bassin aller et venir entre une paire de jambes relevées. Je commençais à comprendre : le chanceux c'était fait réveiller par une des filles de la maison. Mais qui ? Ça ne pouvait pas être Elvina, elle était trop attachée à moi depuis son récent dépucelage. J'espérais que ce ne soit pas Emma non plus, je la désirais trop pour moi. Il ne restait que l'amie de Jordan, ou sa copine ? Je le regardais prendre en missionnaire la petite salope en manque de sexe qui était venue le rejoindre, lorsqu'elle a commencé à ne plus pouvoir retenir son plaisir. Maintenant qu'elle gémissait, je reconnaissais sa voix. Putain, Elvina. Qu'est ce ...
    qu'elle faisait avec Thomas ? Elle savait que j'étais ici et pas dans le lit pourtant. Je ne comprenais plus. Je n'ai pas osé me lever pour intervenir. J'ai attendu qu'ils finissent ce qu'ils avaient commencés. Malgré moi, mon sexe durcissait sous mon ventre, mais je ne voulais pas me toucher et risquer de me faire prendre. Je voyais Thomas augmenter de plus en plus le rythme et la force de ses coups, et Elvina poussait de petits cris très excitants. Je distinguais maintenant dans la semi obscurité le sommet de ses seins, couronnés par ses petits mamelons durcis. J'avais maintenant envie de la prendre, de la garder pour moi, de la baiser chaque matin au réveil, et chaque soir en me couchant. Quand j'ai vu Thomas stopper net ses mouvements, j'ai entendu un soupir de soulagement venant des deux partenaires. Mon amie n'était plus aussi timide qu'il y a quelques semaines. Elle venait d'essayer une nouvelle queue. J'ai fermé les yeux et j'ai attendu, jusqu'à ce que j'entende l'un d'eux se lever, s'habiller et sortir. Quand la porte s'est refermée, j'ai ouvert à nouveau les yeux pour découvrir Elvina, allongée sur le côté. Elle était entièrement nue sur le lit, et je distinguais parfaitement ses courbes : la ligne montante de sa cuisse, culminant au niveau d'une hanche parfaitement dessinée, dont la courbe s'infléchissait jusqu'à sa taille et remontait progressivement à son épaule. Imaginez le spectacle, qui ne l'aurai pas trouvé magnifique ? Thomas est ensuite revenu, m'obligeant à ...
«1234»