1. La patronne de ma mère (1)


    datte: 09/06/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: CALCUL,

    Je suis un jeune homme de 20 ans sportif car je fais du trampoline. Je fais 1m97 pour 88 km, je me prénomme Luc. Ma mère travaille dans un foyer de personnes âgées et je vous raconter la relation que j'ai eu avec sa patronne. Un soir ma mère me demanda de l'accompagner à une soirée dans ce foyer. Je n'avais pas très envie mais je ne souhaitais pas laisser ma mère toute seule, je décidais d'y aller car je savais que sa patronne n'est pas très agréable. Nous arrivons vers 19h30 heures comme prévu et nous disons bonjour à toutes les collègues de ma mère. Puis nous nous dirigeons vers Colette la chef du foyer c'est une femme de 57 ans divorcée assez stricte des dires de ma mère. Physiquement pas exceptionnelle je dirai qu elle est grande environ 1m75 pour facilement 70 kg bien en chair avec des fesses bien larges une poitrine plus que normale portant des lunettes vraiment pas très sexy. Ce soir là elle était habillée d'une robe assez courte faisant ressortir ses cuisses bien pleines et j'ai immédiatement remarqué ses collants bleus. " Bonjour Martine tu es venue avec Luc, il y avait longtemps que je ne t'avais pas vu tu as bien changé tu es devenu un beau jeune homme. Elle serre la main à ma mère et elle me fait la bise, je suis surpris." " Bonjour madame W " " Toi tu peux m'appeler Colette je te connais depuis bien longtemps." Nous passons la soirée à discuter avec les uns et les autres mais chaque fois qu'elle peut Colette se rapproche de moi et me demande si je manque de rien. ...
    Comme dit ma mère je ne sais pas ce que tu as fait à la mère W elle est à tes petits soins. Pendant le repas elle vient s'installer à côté de moi . Lorsqu'elle s'assoie je vois sa robe qui remonte vraiment sur ses grosses cuisses mais au lieu de tirer dessus pour la baisser, elle s'arrange même pour la remonter un peu. Durant le repas j'ai même sa cuisse contre la mienne, je me mets à bander. Je me dis dans ma tête il faut que tu te calmes. Je peux pas bander pour cette femme, en plus je me dis qu'elle n'est pas extraordinaire, vu son âge je ne devrai pas être attiré par elle, je sais qu'elle n'est très sympa. La soirée se termine, nous disons au revoir à tout le monde. Je m'approche de Colette pour lui dire au revoir, "Ah Luc vous partez déjà nous aurions pu aller boire un verre en ville" "Désolé je raccompagne maman qui travaille demain matin mais pourquoi pas une prochaine fois." " Avec plaisir". Elle me fait la bise se collant contre moi et je sens ses seins contre ma poitrine et surtout lors du deuxième baiser ses lèvres se posent sur la commissure des miennes ce qui a de l'effet sur moi. Je vois qu'elle me regarde en insistant. Nous rentrons à la maison, lors du retour ma mère me dit: "Je sais pas ce qu'elle avait la mère W mais elle avait l'air en forme pas aussi stupide que d'habitude, elle t'a pas lâché de la soirée." " Je réponds à ma mère qu'elle avait sûrement un coup dans l'aile." Huit jours plus tard ma mère a eu une gastro elle a été arrêtée par le médecin, en ...
«123»