1. Jasmine : princesse et salope (2)


    datte: 09/06/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: Severine45,

    Suite : Le génie enlève son doigt, se redresse et sors son sexe. Un membre imposant, long, large et très dur. Maitresse Rose regarde avec délectation la superbe queue pendant que Jasmine, horrifiée par ce qui se prépare, se cache les yeux. Sans sommation et en ayant tout juste craché dans sa main pour lubrifier sa queue, le génie enfonce son gland dans l’anus déjà bien ouvert de l’esclave et commence à l’enculer puissamment. Les cris qu’il lui arrache sont autant dû au plaisir qu’à la douleur car le génie est large et bourrin. Cette peste de Jasmine, dans sa tenue de princesse bleue qui met si bien en valeur ses hanches et sa poitrine, et maîtresse Rose, dans sa tenue de salope dominatrice Tout cela l’avait énormément excité et il se vengeait et se soulageait avec cette jeune trainée, fille de bourgeois. Il ne lui fallut pas plus de cinq minutes pour jouir et remplir le cul de la belle. Il sortit ensuite d’elle, se plaça juste devant sa bouche pour qu’elle nettoie sa queue souillée puis la laissa ainsi à quatre pattes, essoufflée, l’anus grand ouvert pour aller se rassoir à côté d’une Jasmine médusée et choquée. - Vous m’avez convaincu ! dit le génie, apaisé. Mon esclave se présentera dès demain pour assister à vos cours. J’ai hâte qu’elle devienne aussi obéissante et douée que votre élève. - Magnifique ! répond Rose, enthousiaste. Mais je dois vous prévenir Autant les cours pour débutants sont abordables, autant ceux plus élaborés nécessiteront un certain budget. - Je ...
    comprends tout à fait. Si mon esclave doit travailler pour payer ses cours, elle le fera. Pas vrai ? demande-t-il à Jasmine. - . - PAS VRAI ? répète-il en montrant sa puissante main prête à la gifler. - Oui « maître ». Je travaillerai s’il le faut. - Voilà qui est bien. - Alors marché conclu ! dit Rose avec joie. Puis se tournant vers l’esclave toujours à quatre pattes au sol : - Relève-toi, mon enfant. Tu as fait du bon travail, tu mérites une récompense. Alors que l’esclave se relève, maîtresse Rose se saisi d’un superbe verre de cristal, signe d’une grande richesse pour cette époque reculée du moyen-âge oriental, et le place sous les fesses de la jeune fille. Elle lui demande de se cambrer vers l’arrière pour bien dégager son anus et permettre un meilleur écoulement du liquide blanchâtre qui commence à suinter. Un flot imposant commence à remplir le verre, aidé en cela par l’esclave qui pousse pour expulser la moindre goutte de sperme de son colon. Alors que la dernière goutte tombe dans le verre à moitié rempli, Rose enfonce sa tête entre les deux fesses de son élève et lui lèche goulument son anus souillé et son sexe baveux. Puis elle se relève et déclare : - Monsieur à bon gout Tant pour choisir ses esclaves que pour sa semence - Merci ! - De rien Tiens, mon enfant, goutte à ce précieux breuvage qui te redonnera des forces. Elle tend alors le verre à la jeune fille qui boit le sperme par grosses gorgées, en fermant les yeux, comme s’il s’agissait d’un vin fin provenant de la ...
«1234»