1. Le hasard fait si bien les choses... Partie 3


    datte: 10/06/2018, Catégories: Première fois, Auteur: Pyjamanoir, Source: xHamster

    Je n'ai aucune idée de l'heure... Je viens d'émerger de chez Morphée et comprend que ce doit être les rires qui résonnent encore qui m'ont réveillée. Corentin n'est pas avec moi et les rires que j'ai entendu sont féminins. Sa femme a du rentrer et ils sont ensembles... Et je suis mal à l'aise d'un coup. Ils parlent et elle a rit et Corentin n'est certainement pas du genre à mentir. Et donc elle sait tout et semble très bien le prendre. Tout de même... Je m'éveille chez une femme que je n'ai jamais vu après avoir baisé avec son mari et chez elle. Et je sais, il fallait y réfléchir avant... A part me lever et aller leur dire bonjour, je ne vois pas ce que je pourrais faire... En tous cas pas attendre au lit que l'un ou l'autre vienne me réveiller. Il reste que je ne peux même pas commencer par prendre une douche et je déteste çà. Et hormis une robe de la veille, je n'ai rien à me mettre et qu'il va falloir faire avec... Mon iphone me dit qu'il est 09H00 du matin. Je me frotte doucement les yeux pour bien me réveiller, me lève et enfile ma robe. Passe mes mains dans mes cheveux pour ne pas effrayer le couple qui me reçoit et me décide à quitter leur chambre d'amis. Je me fais l'effet d'être une drôle d'amie par ailleurs... Corentin répond à mon bonjour en souriant. Elle non... Ni bonjour... Ni sourire... Et je me dis que finalement, la situation va certainement dégénérer en un conflit de couple. Et mon mal être s'intensifie aussitôt. Elle me regarde sans prononcer une parole, ...
    me détaille sans la moindre gêne, et son regard quitte mes yeux pour se promener sur mon corps. Elle me jauge comme seules les femmes le font entre elles. Et sachant qu'elle est bisexuelle, je sais qu'elle doit soupeser mon physique et le comparer au sien. Je suis certaine qu'elle se retient pour ne pas me demander de me retourner. Elle est jolie. Ce n'est pas une très belle femme, genre beauté de magasine mais elle est jolie. Cheveux roux très clairs, un roux proche du châtain clair, des yeux verts évidemment et le visage marqué de charmantes tâches de rousseur... Un charme certain et elle le sait. Elle est assise et porte un peignoir blanc, et pour savoir comment cette femme est foutue, c'est chou blanc. Debout comme une andouille, les joues joliment pivoine, je suis incapable de me décider. Soit je la joue provocation comme je pourrai le faire, ayant passé la nuit avec son homme. M'assoir et embrasser Corentin par exemple... Soit je tire ma révérence avec le plus de dignité possible... Je ne suis pas mais alors pas du tout provocatrice et je me décide vite. - Je vais vous laisser... Le tout dit avec un sourire certainement un peu gêné mais bon... Ma tirade sonne le manque de confiance en soi et reste en suspens sans que je puisse ajouter autre chose. Je ne suis pas comédienne, n'ai jamais eu de César et pour le rôle de la voleuse d'homme et suis nulle dans le genre. Je n'ai pas le temps de bouger qu'elle parle. - Restez prendre le petit déjeuner... Vous devez avoir faim ...
«1234»