1. Camping avec ma copine et sa meilleure amie


    datte: 10/06/2018, Catégories: Masturbation, Tabou, Auteur: katkatchouro, Source: xHamster

    Cette histoire s'est déroulée il y a de cela quelques années, j'étais avec une fille depuis deux ans, Elsa, nous partagions bien des passions, musique, animaux, mais surtout camping. Une nuit d'été, nous faisions campette à proximité d'un étang avec plusieurs amis, entre autre un autre couple et la meilleure amie d'Elsa, qui dormait avec nous. La chaleur aidant, pas de sacs de couchage, ni draps et tout juste des sous-vêtements, dans une tente 4 places. Cette nuit là, le couple qui dormait à côté m'a réveillé en pleine nuit, le simple bruit de leurs ébats brisant le silence de la nuit. Dormant entre ma copine et sa meilleure amie, je me laisse aller, bercé par les gémissements, à me branler, doucement, sans faire de gestes brusques. Aucunes réactions des filles, je laisse aller ma main gauche caresser les fesses de ma copine, tout en continuant mon affaire. Des bruits plus intenses proviennent de la tente d'à côté et ma copine ne réagissant pas au traitement, une pulsion soudaine me fait changer de postérieur à caresser, celui de L, durant quelques minutes. La sentant bouger, je m’arrête, retire ma main et range mon sexe dans mon boxer devenu trop petit vu les circonstances. L se retourne et pose son bras sur mon ventre, réflexe de sommeil sans doute, sauf que je sens quelques instants plus tard sa main descendre jusqu'à mon membre gonflé, le palpant délicatement. L'orgasme se fait entendre dans la tente voisine, L profite de ce moment pour passer la main dans mon boxer et ...
    me branler ! La meilleure amie d'Elsa ! Me retournant à mon tour doucement dans sa direction, je laisse aller ma main sur son corps, puis à proximité de son visage. Me faire aspirer un doigt par une bouche avide n'est pas fait pour me calmer et je caresse à présent sa poitrine, imposante, jouant avec ses tétons tandis qu'elle astique mon pénis avec de plus en plus de vigueur, mais en silence. Mes doigts descendent et vont à la rencontre de sa petite culotte, l'abaissant avec délicatesse de manière à pouvoir mettre mes doigts bien au chaud. Je sent au passage une douce toison avant de plonger avec délice dans son antre chaude. La masturbation mutuelle, dans une tente, avec ma copine dormant à quelques centimètres me rapproche de plus en plus de l'orgasme, L doit sentir que je ne vais pas tarder à venir et avant que je ne puisse réagir, elle fait sortir mes doigts de son vagin, je la sens bouger et me dit alors avec terreur qu'Elsa s'est réveillée mais non,je sens un pied passer au dessus de moi puis l'extase. L a pris mon sexe dans sa bouche et impose un petit rythme, doux mais puissant. Voulant reprendre mon exploration, j'envoie mes doigts à la recherche de son vagin, que je trouve et pénètre à nouveau, de trois doigts, imposant un nouveau rythme qu'elle suit pour me procurer du plaisir. Et tout à coup, je sens l'orgasme qui monte, irrésistible et puissant, ne pouvant faire de bruit pour la prévenir, j'amène un doigt jusqu'à son anus, espérant que le signal soit compris. En ...
«12»