1. LA MANTE RELIGIEUSE. (12/14)


    datte: 10/06/2018, Catégories: Dans la zone rouge, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    J’ai suivi les gendarmes qui sont montés au-dessus de la ferme de mes beaux-parents partis en cendres après que je me fus occupé des deux frères jumeaux avec un sèche-cheveux tombé dans leur bain les électrocutant. La liste des corps qui s’entasse à la morgue s’allonge car au-dessus de la maison de mamy Denise un corps pendu vient d’être trouvé près d’une tente où j’apprends après les avoir suivis qu’Aurélien est ce pendu. William donne l’ordre à Viviane une de ses gendarmettes qui m’avoue qu’ils vont convoler en justes noces de m’accompagner chez ma grand-mère alors qu’il a pour but de me sauter comme l’ont fait tous ses cousins. Tous non puisque mon mari m’a quitté en se suicidant sans m’avoir touché. Nous sommes montées dans ma chambre et pour la première fois malgré le malheur qui m’accable j’ai des rapports lesbiens avec la petite qui semble bien connaître ces pratiques nouvelles pour moi. Nous sommes sous la douche et Viviane semble avoir du mal à se détacher de moi malgré l’heure qui avance. Elle me lave dirigeant l’eau de la poire de douche sur ma chatte et même à l’intérieur l’écartant avec deux de ses doigts me faisant plier les genoux, une décharge longe ma colonne vertébrale me procurant un plaisir moins intense qu’avec sa bouche ou ses doigts mais un plaisir tout de même. • Arrête petite chérie, ton fiancé va revenir et s’il nous trouve dans une situation compromettante, il pourrait refuser de t’épouser. • Rien à craindre, il sait que j’aime les femmes étant bi ...
    depuis ma puberté, tout a commencer le jour de mes seize ans avec une amie que j’avais invité et qu’il m’a fallu raccompagner à son hôtel que j’avais réservé non loin de chez mes parents car la place manquait pour la loger. Arrivé dans la chambre j’ai été subjugué quand elle m’a pris dans ses bras pour m’embrasser. J’ai trouvé sa bouche et sa langue divine sans parler de sa chatte qui a rapidement ruisselé car je devais l’apprendre de sa part elle était une femme fontaine et fréquemment quand son excitation était trop forte son corps relâchait des petits jets de cyprine que j’ai eu plaisir à boire. Je suis resté le restant de la nuit et c’est elle qui m’a appris à faire jouir et à jouir avec une partenaire féminine. • Et comment William le sait-il ? • À la brigade nous faisons des gardes et nous avons une pièce où il y a deux lits pour nous reposer quand par chance la nuit est calme. • La plupart des fois nous sommes deux mais comme ce soir William sera seul car une équipe est partie en renfort dans une caserne non loin d’ici car une grosse manifestation va avoir lieu demain. Lors d’une de ces gardes j’étais seule avec Véronique une collègue et contrairement à moi qui m’allonge tout habillée j’ai eu la stupeur de voir qu’elle se mettait nue. Elle m’a avoué être dans l’impossibilité de se coucher habillé. Mon instinct chasseur avec les femmes ayant eu des amants et plusieurs maîtresses après l’épisode de ma découverte des rapports lesbiens dans cette chambre d’hôtel je me suis ...
«1234»