1. L'Odyssée de la Belle Hélène (épisode 44) -


    datte: 10/06/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Auteur: MAITREDOMINO,

    L’Odyssée de la Belle Hélène : Sur les traces d’Endymion – Deux semaines étaient passés depuis les pervers évènements de l’exhibition-prostitution de Clytia dans le bordel tenu par Thaïs, la tenancière avait ainsi rempli les caisses de l’établissement et se réjouissait donc amplement de la situation Il était temps pour la Belle Hélène de penser désormais à retrouver son deuxième esclave lequel l’avait suivi tel le fidèle chien esclave qu’il était au plus profond de lui-même dans les aventures de sa Maîtresse avant d’avoir été enlevé. Il avait été certainement vendu dans un des marchés d’esclaves en marge des Jeux d’Olympie (lire les précédents épisodes). La tâche était certes difficile pour le retrouver car Endymion ressemblait en tout point, à un quelconque esclave parmi les milliers d’autres amenés pour l’occasion dans cette fourmilière de foire grouillante, en pleine effervescence, de trocs et marchandages en tout genre et sous des centaines de bâches de toile derrière des palissades plus ou moins douteuses. Donc cela équivalait à rechercher une aiguille dans une volumineuse meule de foin De plus Hélène n’avait aucun indice sérieux qui aurait pu lui donner un semblant de piste Elle ne savait donc pas par où commencer ses investigations C’est peut-être le fruit du hasard, d’un monde que l’on dit souvent grand et qui est au final est parfois si petit, qui lui indiqua où pouvait éventuellement se trouver son cher esclave lequel, elle tenait beaucoup de le revoir enfin à sa ...
    place, devant Ses divins pieds. Mais était-ce bien le hasard ou une espèce d’intervention Divine improbable qui la mena à son esclave et dans un endroit qu’elle ne se serait certainement jamais rendue autrement ? En cette fin d’après-midi, la Belle Hélène était donc confortablement installée, assise sur de moelleux coussins bien à l’ombre derrière des rideaux de soie, à l’intérieur d’une grande chaise à porteurs emmenés par quatre esclaves à travers l’immense esplanade faisant guise de multiples marchés de fruits et légumes. Un autre esclave était agenouillé entre les cuisses largement écarté d’Hélène afin que Celle-ci puisse se faire lécher sa chatte autant qu’elle en avait envie durant cette traversée du marché. La Maîtresse appuyait souvent sur le crâne de l’esclave afin d’accentuer le plaisir d’une langue bien enfouie entre ses lèvres intimes, surtout lors des légers cahots ou petites secousses provoqués par les quatre porteurs en se déplaçant à travers les ruelles bondées. Un sixième esclave positionné devant, faisait place au passage du convoi par quelques coups de fouet en l’air en direction d’une foule s’écartant à l’approche des lanières sifflantes. Seul un vieux mendiant aveugle à la bouche tordue et sans dents, au visage décharné, vêtu seulement de quelques loques et se tenant péniblement debout par un maigre bâton de soutien, resta au beau milieu de la voie poussiéreuse. Il resta, ainsi, immobile et sans être du tout intimidé par le fouet lui frôlant les oreilles - ...
«1234»