1. Quand Margot devient chienne


    datte: 10/06/2018, Catégories: BDSM / Fétichisme, Première fois, Auteur: varari, Source: xHamster

    J'ai déjà publié cette histoire sur un autre site. C'est issu de mon imagination et d'un peu de vécu. La garden partie. -« Permettez-moi de me présenter, je suis Bertrand Hautecombe de Villedieu, mes amis m’appelle « BHV ». - Heu ….. Oui… Heu …. Pardon, moi c’est Laurent. - Je vois que je vous dérange. Vous étiez en train de contempler cette charmante personne qui est là-bas en train de converser avec ce groupe de messieurs. Heu…… Oui, en effet. Il se trouve qu’elle est ma femme. En quoi cela vous intéresse-t-il ? - La-la, ne vous méprenez pas. C’est juste que je vous observais moi-même et certes, j’ai bien vu de l’amour dans vos yeux bien qu’ils étaient me semble-t-il un peu dans le vague. Mais, si j’en juge par la bosse qui orne votre pantalon, j’ai dans l’idée que vous aviez aussi autre chose en tête. Je me trompe ? C’est par ces quelques mots échangés que je faisais la connaissance de « BHV », lors d’une garden partie où nous étions invités ma femme et moi, par un couple d’amis, eux-mêmes affiliés à nos hôtes. La propriété était tout simplement splendide. Une maison immense décorée avec luxe et goût. Ce n’est pas toujours le cas. Un parc, oui, à partir d’une certaine surface ce n’est plus un jardin, et là, de la terrasse on ne voyait pas les clôtures même en mettant la main au dessus des yeux comme un indien. De grands arbres prodiguaient une ombre bienfaitrice par cette chaude journée de début juillet, ça et là des bosquets de fleurs, d’arbustes ou plantes plus ou ...
    moins tropicales, ornementaient la pelouse taillée de frais. Un petit chapiteau abritait un buffet gargantuesque où se pressait depuis un moment, une bonne partie des invités. L’ambiance était des plus conviviale, pas du tout guindée comme nous avions pu le craindre lorsque nos amis nous avaient proposé de les accompagner chez leurs cousins, les « Mouton-Lagarigues ». Il est vrai que je suis très fier de mon épouse. Je la trouve très belle et je ne suis pas le seul. Il est rare qu’en de telles circonstances elle soit isolée. Je veux dire par là, qu’elle est systématiquement accaparée par un, mais plus souvent par des hommes qui adorent sa compagnie. D’abord pour son physique certes, mais aussi pour sa gaité communicative. Elle est aussi bonne cliente aux plaisanteries de tous crins. Et là, précisément, elle est entourée par cinq ou six messieurs d’âges différents, elle rit à leurs blagues, contribue elle aussi à animer la conversation semble-t-il, mais je crois surtout que c’est sa petite jupette qui virevolte sur ses cuisses déjà bronzées qui attire le regard de ces messieurs. J’étais effectivement perdu dans les méandres d’un scénario que j’imaginais au fur et à mesure des gestes et attitudes de mon épouse parmi ces mâles qui, j’en suis sur, n’avaient pas tous des idées pures, lorsque « BHV » me faisait donc remarquer que je bandais ! - Hein ?!..... Heu, quoi ?..... Je ….. Vous me ….. - Je dis que je suis persuadé que vous êtes entrain d’imaginer votre chère et tendre dans des ...
«1234...12»