1. elle 20 ans, lui 70 ans... (12)


    datte: 10/06/2018, Catégories: Lesbienne, Auteur: quidam77,

    - Bonjour, j'ai finalement pris mon après-midi, je peux donc venir plus tôt, à vous de me dire l'heure qui vous convient. Justine en lisant le texto de Victoria souriait, elle m'envoya aussitôt un message pour me demander mon avis. Ma réponse fut immédiate. - Pas de problème, dis-lui 15h30 je serais derrière ma télé à vous regarder. Justine n'avait pas cours le vendredi après-midi et en profita pour faire un peu de rangement avant la venue de Victoria. A 15h00, elle était prête. Elle avait pris une douche, mis de jolis sous-vêtements, une petite jupe et un chemisier. Elle avait laissé ses jambes nues et portait des escarpins ouverts avec un talon ni trop haut ni trop bas. Je me suis connecté à l'appartement vers 15h15, elle était assise dans le canapé et lisait je ne sais quel livre. A 15h25, Victoria était à la porte du studio. Justine lui ouvrit. - Bonjour, j'espère que je ne suis pas trop en avance. Elle s'avança et fit la bise à Justine. - Non, pas du tout, je lisais un peu en vous attendant. - Et que lisiez-vous, si cela n'est pas indiscret? Justine fit entrer Victoria et l'invita à s'asseoir tout en continuant la conversation. - Un livre du XIXe, « les chansons de Bilitis » - Je ne connais pas. Justine n'avait pas choisi ce livre au hasard, mais Victoria n'avait pas percuté. Justine avait espéré que Victoria lui en demande plus sur le sujet du livre, mais celle-ci changez de conversation. - Je vous ai amené la robe à retoucher, j'espère ne pas trop abuser Elle sortit ...
    la robe de son sac. - Elle est très belle, mettez-là que je puisse prendre les mesures. Victoria se déshabilla devant Justine. Elle portait une jupe noire et un top assorti. Quand ceux-ci furent enlevés, Justine complimenta Victoria. - Voilà de la belle lingerie. J'aime beaucoup. Victoria portait une parure de lingerie fine très chic, composée de dentelle et de satin. Cela donnait un effet très glamour. - Merci, mais, je vous rassure, j'aime porter de la belle lingerie, mais je ne vais pas au travail dans cette tenue, comme j'avais le temps de repasser chez moi, je me suis changé, en ayant des sous-vêtements plus proche de ce que je mettrais avec la robe, cela permettra de mieux ajuster les retouches. Elle ajouta aussi qu'elle avait pu faire ce détour par chez elle car Bernard n'était pas là cet après-midi. Je regardais tout cela avec intérêt, Victoria était vraiment une très belle femme. Justine a la fraicheur de la jeunesse et les formes d'une femme en devenir, ces seins sont petits et mignons, ses hanches ne sont pas encore vraiment sculptées alors que Victoria a une poitrine arrogante qui pointe fièrement son désir d'être l'objet de toutes les convoitises, ses hanches dessinent une féminité provocante et attractive et ses fesses sont un véritable hymne à la caresse. Elle regardait Justine et j'avais une vue de la callipyge Victoria admirable. Justine admirait Victoria avec sincérité. Elle n'avait jamais regardé une femme de cette manière jusqu'à maintenant et elle n'avait ...
«123»