1. Le roi de Sparte 3 : Voyage en crête


    datte: 11/06/2018, Catégories: A dormir debout, Auteur: Hâakon, Source: Hds

    Pour faire des armes il faut du cuivre. Pour faire les meilleures armes il faut le meilleur cuivre. Si on est comme moi le roi il faut en plus que les armes soient étincelantes au combat. Et le seul cuivre qui permet de se détacher d'une armée entière est celui de crête. Donc naturellement je vais seul sur cette île divisée entre plusieurs tribus, Il s'agit juste de commerce, il faut juste une bourse bien remplie, pas la peine d'avoir une arme. A mon arrivée à Kyrenia on me dit qu'il n'y a plus de cuivre et que je dois me rendre à une mine pour avoir directement du minerai. Soit. Donc je m'enfonce seul le soir dans les forets de crête, en baissant ma garde. Et je reçois une pierre en pleine tempe qui m'assomme pour me réveiller nu, les mains liées à un poteaux, en pleine nuit....Et pire que tout ce sont des FEMMES qui me retiennent ! -Regarde Théa, on dirait qu'il est réveillé notre petit idiot. -Ah la la. Traverser la crête en pleine nuit....On ne t'a pas prévenue que notre tribu la tenait sous sa coupe ? -En tous cas ça nous fait une bourse bien remplie et une belle cape rouge. Mon sang ne fit qu'un tour, je suis un spartiate, personne et surement pas une femme ne peut me garder ainsi prisonnier ! -Détachez moi femmes ! Je vais vous faire passer l'envie de me retenir ! -Mais c'est qu'il s'énerve. Calliope tu crois qu'il se rend compte de sa situation ? -Non. Il ne doit pas connaitre les amazones. -Un ramassis de trainées dont aucun homme ne voudrait ! Les amazones.....Des ...
    femmes fortes, avec de l'esprit. Mais contrairement aux femmes spartiates elles ne savent pas tenir un foyer, élever des enfants forts pour la cité et tenir le domaine quand le mari part à la guerre. Adoratrices des dieux d'avant le grand cataclysme et les âges sombres....Elles sont l'incarnation d'un monde oublié et imposant...et je suis dans leurs rets...Grrr à peine je serais libéré que je les materai un bon coup ! -Aucun homme ne voudrait de nous ? Tu le crois Théa ? -Non, il ne nous a pas encore vu. Et pour cause, elle se tenait à la limite de la lumière que le feu projetait, je ne pouvais même pas voir leurs silhouettes. -Allons y alors ! Elles apparurent chacune d'un coté du feu. Celle que venait de parler, Calliope, était blonde et portait une peau de biche blanche qui laissait apparaitre ses jambes nues et sculptées. L'autre amazone, Théa, était rousse et portait un peau de fauve qui lui dévoilait un sein superbement rond. -Tu crois qu'il ne veut toujours plus de nous ? Calliope appuya sa pique par un sourire mutin tout en s'avançant vers moi en se déhanchant lascivement. Répond donc. Je gardais les dents serrées, bien décidé à ne pas leur donner de quoi se réjouir. Hélas mon corps me trahit à la vue de ces deux beautés et elles eurent un immense sourire en voyant mon sexe se dresser lentement. -Hi hi. Regarde Théa. Il a une belle verge tu ne trouve pas ? -J'aurais presque envie de m'amuser avec.... -Presque ? -Oui. Je préfère m'amuser avec toi devant lui. Sur ces ...
«1234»