1. L'école du sexe (1)


    datte: 11/06/2018, Catégories: Lesbienne, Auteur: putetsoumise, Source: Xstory

    Chapitre 1. L’initiation Là où je vis, tout tourne autour du sexe. Nous somme élevé pour ça, nous vivons pour ça. En fonction de notre personnalité, notre caractère, nos attributs, nous avons une formation spécifique pour occuper telle ou telle place dans la société. Premièrement il faut choisir dans quel domaine nous voulons aller, les femmes, les hommes, les transsexuels, les animaux. Ensuite, nous passons des tests puis nous commençons notre formation. Ma mère, une actrice pornographique connue pour ses scènes hétérosexuelles et lesbiennes m’a toujours élevée dans l’esprit sexuel. Je ne pouvais avoir honte de mon corps ou de mes envies. Il fallait accepter ce qu’on était et le montrer. Jusqu’à mes 15 ans j’ai suivi un cursus d’éducation normal dans un collège pour fille ou les matières enseignées étaient les maths, le français, l’anglais, l’histoire, la géographie... Bref rien de spécial. Mais l’année qui suivait, je savais que tout allait changer. Moi et beaucoup d’autres filles nous allions être envoyées dans des écoles spécialisées pour notre formation sexuelle. J’étais anxieuse mais en même temps avait une curieuse envie de pouvoir enfin explorer cette partie de moi. Il faut savoir que notre virginité était surveillée de très près. Si nous la perdions nous étions tout de suite envoyées dans des cursus de prostitution. Enfin arriva le jour de mon entrée dans l’école Nous étions nues, les cheveux lâchés, toutes épilées impeccablement et nous nous tenions en rang dans ...
    une longue salle. J’avais reconnue en entrant beaucoup de filles de mon collège et je m’étais positionnée dans la file à côté de ma meilleure amie. J’ai une belle poitrine pour ma petite taille, des fesses rebondies, des yeux bleus et des cheveux roux qui me tombe jusqu’au milieu du dos. Je savais qu’au début il nous séparait en deux groupes, celles qui devaient travailler leur physique et celles pour qui ça n’était pas un problème. Ma mère avait veillée au grain pour que je n’aie aucuns soucis à ce niveau-là. Le plus dur restait à faire. L’autre groupe parti donc. Nous allions maintenant faire un qcm rapide pour voir notre tempérament et nos aptitudes à donner des ordres ou se soumettre. En une vingtaine de minutes nous étions déjà séparées en 2 groupes différents : les futurs maîtresses et les futurs soumises. La dernière épreuve était une sorte de lutte. Nous étions contre une personne du groupe opposé et devions combattre. La gagnante était une maîtresse et la perdante une soumise. Pour gagner il fallait faire tomber l’adversaire, s’assoir sur son visage et lui pincer les tétons pendant 10 secondes. J’ai horreur de ce genre d’épreuve. Je n’ai jamais été une battante. Je n’aime pas l’échec mais encore moins la compétition. Les combats s’enchainaient et enfin, ce fut mon tour. Mon adversaire était une belle brune à la peau mate qui me regarda avec un regard paralysant, comme si elle allait me manger toute crue. Ce fut à ce moment que je pris conscience de ma nudité. Elle me ...
«123»