1. La dette


    datte: 11/06/2018, Catégories: Mature, Tabou, Voyeur / Exhib / Nudisme, Auteur: leoparis12, Source: xHamster

    Gérard m'avait prévenue : « Je ne suis pas un homme 'bien' et mes clients ne sont pas forcément des gens 'biens'. » Ils faisaient des choses à la limite de la légalité mais ils n'étaient pas méchants. J'étais rassurée et je savais que Gérard ne me mettrait jamais en danger. J'avais confiance en lui. Mais Gérard semblait de plus en plus inquiet au sujet de son travail pour ces gens. Cela aurait dû me mettre la puce à l'oreille quand il me proposa de prendre un peu le large « le temps que ça s'arrange ». Mais je n'ai pas voulu le faire car je voulais être auprès de lui dans ce moment difficile. « Bonsoir chéri. Je suis rentrée ! Ai-je lancé en rentrant ce jeudi soir. - Je... je suis dans le salon... - Et tu... Bonsoir Monsieur. - Bonsoir Madame. - Chérie, je te présente Monsieur... tenta Gérard - Appelez-moi Charles, coupa l'homme. - Charles est un client. - Assez mécontent d'ailleurs mais on peut s'arranger. Quand on a une femme comme la votre, Gérard, c'est qu'on a de la ressource. - Charles, si on passait dans mon bureau, proposa Gérard. - Comme vous voudrez, répondit-il. » Les deux hommes entrèrent dans le bureau de Gérard me laissant une drôle d'impression. Quelques minutes plus tard, quand ils sortirent de là, Gérard avait les yeux baissés et Charles arborait un sourire inquiétant. Il se dirigea vers la porte et me salua d'un « A très vite » avant de quitter la maison. Inquiète, je me tournais vers Gérard qui n'osa ni me parler ni me regarder et s'enferma de nouveau dans ...
    son bureau. Lorsqu'il fut le moment de manger, Gérard semblait toujours aussi perturbé. Il osa enfin ouvrir la bouche. « J'ai fait perdre pas mal d'argent à Charles... - Pas mal ? C'est-à-dire ? - Assez pour que... - Pour que quoi ? - Pour qu'il réclame réparation... - Il n'a qu'à se retourner contre ton boulot. Ils doivent avoir une assurance pour ça... et des avocats... - Ils ne s'occupent pas de ce type de client... Je suis tout seul pour le coup. - Tu m'as moi... » A cette phrase, Gérard se mit à pleurer. J'avais visiblement touché un point sensible... douloureux... « Il m'a proposé un marché. - Lequel ? - Que tu rembourses une partie de ma dette... - On peut voir. Ça dépend de la somme. Il veut que je rembourse combien ? - Ce n'est pas ton argent qu'il veut... » Soudainement, j'ai compris ce que Gérard voulait dire. Je ne savais pas comment réagir ni même si je devais le faire. J'étais perdue, déboussolée, inquiète, meurtrie, trahie, sale... Je refusais tout net cette indécente proposition. Gérard prit son téléphone et l'annonça à Charles. Par la suite, le téléphone de Gérard sonna à plusieurs reprises. C'était des clients de Gérard qui le lâchaient... Charles était en train d'enterrer professionnellement cet homme dont j'étais tombée si amoureuse. Je commençais à me sentir coupable. Après de longues heures de réflexion et une nuit blanche, je me décidais à parler à Gérard et il m'expliqua. Si j'acceptais de laisser Charles faire de moi ce qu'il voulait, la dette de mon ...
«1234...13»