1. Le piège du vestiaire


    datte: 11/06/2018, Catégories: Entre-nous, Les hommes, Auteur: Wsp74, Source: Hds

    Léo est un de mes élèves depuis plus de de 7 ans déjà. Je le connais bien. C’est un garçon vraiment très gentil, sensible, toujours à vouloir aider. Il a commencé le badminton à 11 ans lorsqu’il est entré au collège. Ses parents l’avaient inscrit pour qu’il ait une activité physique et il a vraiment accroché. Aujourd’hui, à 18 ans, il est sans doute le meilleur jeune du club. Mais ce qu’il y a de particulier chez ce garçon, c’est ce côté attachant. Il est le fils parfait que tout le monde voudrait avoir. Depuis toujours, il se démarque des autres par sa disponibilité, son sens de l’équipe, sa sens du devoir, sa générosité. Je l’apprécie vraiment ce petit Léo. Enfin petit il mesure 1,8m maintenant Je pense qu’il est très attaché à moi. Il m’apprécie parce que je suis juste avec lui, à son écoute et que je laisse me donner un coup de main dès que c’est possible. Il aime m’accompagner et m’aider lorsque je prépare la salle ou lorsque je range. Il est même parfois là pour donner un coup de main lors des séances pour adultes alors qu’il ne joue même pas. Je n’ai jamais caché à mes élèves que je suis gay. Je ne l’affiche pas non plus, mais il m’est arrivé à plusieurs reprises de présenter mon copain aux équipes. Je pense que tout le monde l’accepte. Tout du moins, je n’ai jamais eu de remarque désobligeante ou de comportement hostile. J’ai même eu des parents qui sont venus me voir un jour pour me demander des conseils car ils pensaient que leur fils était gay Les séances ont ...
    lieu le soir au gymnase municipal de la petite ville de Provence dans laquelle je vis. Le mardi et le vendredi pour les jeunes de 19h à 21h. Aidé d’autres moniteurs, j’ai scindé les enfants en deux groupes : les 8-12 et les 13-17 ans. Je m’occupe tantôt de l’un, tantôt de l’autre. Léo est bien entendu dans le deuxième groupe maintenant. Ils sont 7 ados Ce n’est pas toujours facile à gérer. Leur côté rebelle pré-pubère refait surface à la première occasion. Certains sont là depuis longtemps et ils sont passés par le groupe des petits. Je les connais donc bien. D’autres sont arrivés récemment, ils sont donc plus imprévisibles, mais je gère. Je suis sympa avec eux, un peu copain, mais je pose des limites et lorsqu’elles sont dépassées, la sanction tombe, sans négociation ni discussion. Je pense qu’ils m’apprécient pour ce côté juste et stricte. Un cadre qu’ils n’ont peut-être (surement) pas chez eux. Léo est le seul que je n’ai pas besoin de rappeler à l’ordre lorsqu’il s’agît de mettre en place ou de ranger les filets. Il est toujours le dernier à m’aider dans la remise. Parfois même je le trouve un peu « collant ». Mais bon, je sais qu’il aime discuter avec moi de tout et de rien. Je le laisse donc faire. Mais il y a autre chose de troublant chez ce jeune garçon. Lorsque nous arrivons aux vestiaires les autres sont déjà partis ou sur le point. Nous nous changeons donc généralement ensemble. Il n’y a qu’une cabine de douche, donc nous la prenons l’un après l’autre. Souvent Léo en ...
«1234...7»