1. Le bistrot - Chapitre 2


    datte: 12/06/2018, Catégories: Hardcore, Partouze, Sexe interracial, Auteur: trouchard,

    En attendant que je puisse continuer à traduire la suite des récits postés ici, je vous propose une histoire tirée de mes archives dont l' auteur est un certain (ou une certaine) Nadi69. Merci à cet auteur. Avertissement : Ce récit raconte la déchéance et la soumission sexuelle d'une jeune fille. Cette histoire peut choquer alors si vous n’aimez pas ce genre de récits, ne lisez pas. Je rappelle que cette histoire est fictive et les personnages imaginaires. Je remarque que celui qui s’est adossé à la porte tient un sac de sport dans sa main gauche et me regarde avec un sourire sadique, et admiratif en même temps. Je ne peux quitter des yeux ce grand noir qui semble me déshabiller du regard. Hypnotisée, je ne sens pas l’autre arriver derrière moi, prendre le nœud de la ceinture de ma sortie de bain, de le détacher et de tirer vers lui mon peignoir qui s’envole dans la pièce. - Ne bouge surtout pas et laisse-toi faire. Chuchote le grand noir dans mon oreille. Il prend mes deux bras et les rejoint dans mon dos. Avec la ceinture de ma sortie de bain, il lie mes poignets ensemble et me lèche l’oreille droite en disant : - Je suis sûr que tu vas être bonne toi. - S’il… S’il vous plait… S’il vous plait, je suis fatiguée… revenez un autre jour… S’il vous plait… - Un autre jour ma petite pute ? N’y compte même pas...Monsieur Jean, le patron du café, nous a demandé de faire de toi une vraie petite pute pour lui. Déclare le noir appuyé contre ma porte d’entrée. - Et vu le corps que tu ...
    as cela va être un vrai plaisir ! Le noir qui a attaché mes poignets se tient toujours derrière moi et malaxe mes seins en tirant et pinçant mes tétons. A plusieurs reprises, il me lèche le visage en disant que j’ai bon goût pour une pute blanche. - Au lieu de nous supplier de partir, tu vas nous supplier de te baiser ok ? Fait le noir dans mon dos - - Je… je… Il pince fortement un de mes tétons et répète sa phrase : - Supplie-nous de te baiser salope ! - Aie ! S’il vous plait… Je… Non… Aie… Pitié ! - Alors on attend ! Dit l’autre noir. - Je… Je… je vous prie de bien vouloir…me… bai...baiser. - Mieux que ça ! Dit le noir derrière moi en pinçant de plus belle mon téton déjà meurtri. - Aieee !... Je… Aie ! Baisez-moi… s’il vous plait ! - C’est déjà mieux, mais je suis sûr que tu peux mieux faire… Ils me font répéter à de nombreuses reprises des phrases vulgaires, pour les supplier de me baiser de toutes les façons possibles. Ce jeu dure plusieurs longues minutes, pendant lesquelles, je subis des pincements, des caresses et des pénétrations de doigt dans le vagin et le derrière. Puis chacun d’eux m’embrasse de façon baveuse, m’obligeant à avaler leur salive. Ils me font sucer leurs doigts qui sortent de mon vagin. Lorsque ma bouche est libre, ils me font les supplier de me baiser. C’est un véritable lavage de cerveau qu’ils m’imposent. Je suis dans un état de jouissance extrême à cause de leurs caresses et des phrases de plus en plus vulgaires, qu’ils m’obligent à répéter sans ...
«1234...8»