1. Quand une nageuse d’exception rencontre un benêt


    datte: 12/06/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: Mlkjhg39,

    pas un homme nu mais cette fois la surprise est de taille, dans les deux sens du terme, (plus de 27 cm à mon estimation). Et aussitôt ça recommence, sous mes yeux ébahis et ceux de ma femme, le miracle se reproduit. Sans qu’il ne touche son bélier tendu, la semence jaillit de nouveau. De longues traînées s’envolent dans les airs de sa bite toujours en mouvement de haut en bas, atterrissant suivant sa position dans l’eau ou s’écrasant sur le caillebotis, plusieurs touchent Annabelle que ce spectacle laisse sans voix Elle est subjuguée par ce beau braquemart inépuisable. C’est une grande amatrice de sexes masculins et elle est très attirée par les grandes tailles mais elle n’en a jamais connu avec de telles proportions. Une colonne de chair phénoménale, gorgée de sang et de semence, et tellement raide qu’elle est presque à la verticale. A peine la dernière salve lâchée, Annabelle se saisit à pleine main du soc massif du simplet qui ne réagit pas. Sa main paraît toute petite sur la tige, que dis-je, la poutre massive. Les doigts n’en font évidemment pas le tour. Elle crispe ses doigts autour, essayant de l’étrangler et arrive difficilement à lui faire baisser la tête. Je bande moi aussi comme un fou et essaie de me branler en filmant mais il me faut choisir parce que ça fait trop trembler le caméscope et je vais rater mon film. Elle se penche pour tenter de la prendre en bouche, voulant goûter à son épée tendue et l’amener, forte de son expérience, à sa prochaine ...
    éjaculation. Mais elle n’a pas comme moi vu de quoi ce phénomène de cirque est capable, je lui ai déjà fait connaître d’autres mâles mais aucun ne déchargent de telles quantités de foutre en des temps si réduits sans même qu’on ne le branle. Elle a à peine le temps de glisser l’extrémité de son énorme gland entre ses lèvres que le volcan se rallume. Penchée sur son vit, elle à la bouche pleine par son premier jet et s’étouffe sous la quantité effroyable de sa liqueur, elle se recule précipitamment et reçoit en pleine face le dégorgement sans fin de ce tuyau jamais à sec. Le sperme sous pression s’écrase sur son front avant d’exploser en grosses gouttes qui éclatent autour d’elle. Elle ferme les yeux instinctivement et saisit à deux mains son chibre pour le diriger plus bas. Les violentes expulsions de foutre maculent son cou et ses seins. Les jets se succèdent sans discontinuer couvrant sa poitrine d’une écume blanche. Trois fois en moins de vingt minutes !!! Tout est démesuré chez lui, il est monté comme un âne et éjacule comme un poney sans limites, comme s’il était branché sur une citerne de foutre. Il est peut-être éjaculateur précoce mais avec lui il y a toujours une séance de rattrapage ! Il reste stupidement comme un bêta, c’est le cas de le dire à fixer Annabelle, regardant ses derniers jets de semence asperger la poitrine accueillante. Annabelle dans un éclat de rire fixe son regard et lui parle en saisissant à pleine main sa flamberge qui a baissé un peu et perdu quelques ...