1. Les aventures d'un libertin : épisode 2


    datte: 12/06/2018, Catégories: fhh, 2couples, fhhh, hplusag, fplusag, asie, couplus, extracon, cocus, inconnu, hotel, collection, Voyeur / Exhib / Nudisme, hmast, intermast, Oral, Oral, Oral, préservati, fist, pénétratio, double, Partouze, fdanus, fsodo, hdanus, jouet, Partouze, totalsexe, extraconj, Auteur: Jeuxentreadultes,

    d’ailleurs un plat de nouilles asiatiques, et nous nous installâmes à table et fîmes connaissance autour du repas. Nous parlions de tout et de rien, pour évidemment finir par aborder le sujet qui nous avait amenés là : le sexe. Nous apprîmes donc que cette soirée était organisée par le mari en guise de cadeau d’anniversaire pour son épouse, et que lui se contenterait principalement de regarder. « Ma première asiatique et ma première expérience candauliste » Après le repas (« laissez, on débarrassera bien plus tard, on a autre-chose à faire »), nous nous installâmes dans les fauteuils autour du feu ouvert, en sirotant un verre de vin. Le couple s’assit sur le canapé deux places, l’autre homme et moi sur le canapé trois places. Nous parlions des préférences de chacun, et lorsque je parlai du fait que ma femme n’appréciait pas les cunnis, mais que d’autres femmes m’avaient félicité de mon savoir-faire, ma petite asiatique saisit la balle au bond : — Oh mon chéri, tu ne crois pas que je devrais lui donner mon avis, s’il sait effectivement bien faire minette ? Son mari, excité à l’idée de voir enfin sa moitié entreprise par d’autres hommes, s’empressa de consentir. Je me levai et vins m’agenouiller devant la princesse de la soirée. Directement elle fit mine d’écarter les cuisses, pressée de se faire lécher. Mais je n’attaquai pas directement, préférant lui faire des bisous dans le cou (vous savez, là, dans le creux entre le cou et l’épaule, il y a cette zone si sensible ), puis ...
    remontai mes bisous vers son oreille, vers sa joue, m’approchant prudemment des lèvres. Elle comprit immédiatement : oui, elle embrasserait ! Et donc nos lèvres se rencontrèrent, les langues s’emmêlèrent. Sa respiration commençait à devenir plus rapide, elle accéléra encore lorsque mes mains descendirent un peu son bustier pour se saisir des seins, qu’elles malaxèrent avec douceur. Un petit pincement des tétons lui arracha un petit cri sensuel. Ma bouche remplaça les mains, je suçotai, léchai, mordillai très doucement ses tétons. Mes mains descendirent en glissant sur ses hanches, j’en fis passer une derrière pour lui flatter la croupe, l’autre passa sur les cuisses, s’approchait par petits cercles caressants vers la dentelle blanche de son string. J’effleurai son sexe par-dessus la dentelle, et je pus sentir la chaleur et l’humidité qui l’envahissait déjà. Ma tête descendit et je commençai à faire des bisous sur son mont de vénus, léchai carrément la dentelle qui commençait à saturer de la mouille suintant de sa chatte. D’un doigt, j’écartai le string, et ma langue glissa sur ses lèvres et s’enfonça sur le haut de celles-ci, trouvant vite son clitoris déjà tout érigé. Au moment où ma langue entra en contact avec son clito, je la sentis et l’entendis embrasser son mari et lui dire « merci » dans un souffle. Elle écarta encore plus ses jambes, je dégageai encore plus son string, et me mis à la lécher de haut en bas, dardant même la langue vers son petit trou plissé, que je ...
«1...345...9»