1. Petite-fille et fille, perverses ou nymphos. (12)


    datte: 12/06/2018, Catégories: Partouze, Auteur: Phantome, Source: Xstory

    pouce et son index et avant que je dise quelque chose, elle se baisse pour aspirer mon gland dans sa bouche. - Muuuummm . Gargouille ma fille en enfonçant ma bite dans sa bouche. Je gémis de nouveau et arrive à articuler. - Ooohh, Martine que c’est bon ! Surtout qu’elle baisse toujours sa tête et que ma bite s’enfonce dans sa gorge. Son nez est dans mes poils pubiens et son menton sur mes couilles. Puis elle me suce la bite avec des gémissements qui font vibrer ma queue en m’excitant de plus en plus. - Regarde-moi, Martine. Elle lève ses yeux sans lâcher ma bite et je retrouve dans son regard l’expression de ma petite-fille, sa fille Laurine, quand elle suce ma bite. Du désir et de la luxure. Martine serait-elle aussi perverse que sa fille Je sens que je ne vais pas tarder à jouir et je la préviens. - Martine tu vas me faire jouir ! Elle retire 2 secondes ma bite de sa bouche pour me dire. -Jouis, papa. Nourris ta fille de ta crème d’homme. Ça fait si longtemps que j’en ai oublié le goût. Elle veut mon sperme ! Et pour être sûre que je ne me retire pas, elle me prend par les fesses et avale entièrement ma queue au bord de l’explosion. Alors j’ouvre les vannes. Des giclées de sperme sortent de ma bite en feu et vont directement dans sa gorge et ensuite remplissent sa bouche gourmande. Quand j’ai fini d’éjaculer dans sa bouche elle ne me libère pas tout de suite et me suce encore comme pour être sûre de ne rien perdre. Quand elle soulève sa tête, elle me sourit en léchant ...
    ses lèvres et m’a l’air très contente d’elle. - Huuummmm, ton sperme est excellent, papa. Un vrai nectar. Ma fille à raison. Elle m’a dit que lorsqu’on y goutte on peut plus s’en passer ! Je mets mes mains sous ses bras et je l’attire sur moi. - Je t’aime mon petit cœur. Mais c’est moi qui devrais te faire plaisir pour te consoler et te faire oublier tes soucis. - Mais papa, je me suis fait plaisir. Ça fait au moins 10 ans que je n’ai pas fait ça. Et je sais que tu vas encore me faire plaisir non me donner du plaisir. Hein mon papa d’amour ? Pour toute réponse je la retourne sur le lit et je me mets entre ses jambes que je plie en les écartant. - Bien sûr ma chérie. Ton père t’aime tellement qu’il va te faire jouir comme jamais tu n’as jouis ! Quelle est belle ! Je lui enlève par le haut sa petite nuisette pour admirer sa belle poitrine aux seins ronds et toujours fermes. De mes deux mains je les caresse et roule ses tétons de mon pouce pour l’entendre murmurer. - Ouiiiiiii, papa continue fait moi l’amour baise-moi ! Ente ses cuisses écartées, sa chatte toute lisse, rose et humide. En écartant du bout de mes doigts ses lèvres intimes, je constate qu’elle mouille beaucoup. Telle fille telle mère. J'attrape deux oreillers et je lui demande. - Soulève ton cul ma grande, je veux admirer ta jolie chatte et voir mon pénis quand je vais te prendre et m’enfoncer dedans. Ma fille soulève ses fesses et je glisse les deux oreillers sous elle. Je me penche entre ses belles cuisses pour ...
«1234...»