1. Soirée avec toi


    datte: 12/06/2018, Catégories: grp, frousses, couple, inconnu, boitenuit, danser, amour, Voyeur / Exhib / Nudisme, Voyeur / Exhib / Nudisme, intermast, Oral, Oral, 69, fdanus, fsodo, Partouze, tutu, Voyeur / Exhib / Nudisme, Oral, Auteur: lechatdo,

    spectacle. Bien que tu t’affaires sur le membre de cet inconnu, c’est moi que tu regardes et je vois dans tes yeux briller des feux magiques. Tu sembles si heureuse et si comblée ! C’est le sexe d’un autre que tu suces, pourtant, c’est ta chaleur que je ressens sur ma queue si dure et si raide que si je t’empalais dans l’instant, j’aurais trop peur de te faire mal ! Entre deux coups de langue sur cette bite inconnue et quelques baisers échangés avec la rousse, tu m’as pris la main puis guidé ma tête entre ses cuisses, tout en me disant : — Lèche-la, fais-la jouir, mon amour, comme tu sais si bien me faire jouir avec ta langue. Je veux sentir dans sa bouche monter le goût de son plaisir. Je veux vider les couilles de cet homme dans cette bouche que je fouille. Et pendant que cet autre me lèche la chatte, je veux que tes doigts nous fouillent le cul, à l’une et l’autre. Baise-nous de tes doigts, mon amour et regarde-moi bien jouir, comme une belle salope que je suis, pour toi, uniquement ! L’homme qui te lèche semble apprécier tes mots et la rousse qui lui branlait doucement la queue reçoit dans ses doigts une giclée de sperme qu’elle s’empresse de lécher goulûment. Avant qu’elle n’ait eu le temps de tout consommer, tu lui prends la main et suce l’un de ses doigts imprégné du précieux liquide. Tu sembles satisfaite et tes yeux cherchent mon regard comme si tu désirais ma bénédiction. Je ne peux m’empêcher de te dire : — Jouis, mon amour, fais tout ce que tu veux, pourvu que ...
    tu aies du plaisir. Tu es comme j’aime que tu sois, libre et jouisseuse Et tout en te disant cela, mon doigt pénètre ton petit cul et te fait tressaillir. J’ai sous la langue, le clitoris de la rousse qui semble grossir sous mes caresses. De ton côté, tu branles consciencieusement la queue de l’homme debout sur la banquette jusqu’à ce qu’il éjacule par longs jets crémeux sur la bouche et le visage de la rousse qui, en même temps, jouit en hurlant sous l’assaut de ma langue ! De tes doigts, tu récupères le sperme qui a coulé sur le visage de la rousse, et tu les lui fais lécher afin qu’elle n’en perde pas une goutte. Tes yeux brillent comme jamais je ne les ai vus auparavant. Tu es merveilleusement radieuse. Tu te lèves, splendide et nue, me prends par la main et me guide vers la piste. Ton autre main a entraîné avec elle la rousse qui se laisse docilement coucher au milieu de la piste pendant que tu t’installes, à quatre pattes et en tête-bêche sur elle. En faisant cela, tu me dis : — On va se bouffer la chatte toutes les deux et toi, tu vas me bourrer le cul bien fort et bien profond !!! Tu te cambres au maximum afin de m’offrir tes fesses. Je viens au-dessus de toi et je t’enjambe en guidant ma queue vers ta petite fleur qui s’ouvre doucement à la poussée de mon gland que j’ai mouillé au préalable. Ta tête plonge entre les cuisses de la rousse et je te vois la lécher avec ardeur tout en la fouillant de tes doigts. Ton cul avale ma bite si profondément que j’ai peur de te ...