1. 44.3 Thibault. Nico. Une bière et autres petits bonheurs.


    datte: 12/06/2018, Catégories: Entre-nous, Les hommes, Auteur: Fab75du31,

    répond. « C’est le taf que t’as toujours voulu faire ? » j’enquête, m’enfonçant dans une question qui baigne dans l’évidence. On le voit bien qu’il est tombé dans le chaudron du cambouis magique lorsqu’il était petit, et qu’il est comme un poisson dans l’eau on voit qu’il adore ça un vrai taf de petit mec je le regarde et soudainement une image s’affiche dans ma tête, une image « imaginaire » mais que je sens assez plausible le petit Thibault, pas plus grand que la hauteur de deux pommes, qui joue aux legos et au mécano sous les yeux enchantés et fiers de son papa qui est en train de penser « il sera mécano plus tard » « Un jour j’aimerais ouvrir ma propre boite » je l’entends dire pendant que l’image de Thibault enfant imaginée et celle du Thibault jeune étalon que j’ai sous les yeux se mélangent dans mon esprit, rendant le « personnage » d’autant plus craquant à mes yeux Je souris. Ça c’est vraiment un bon gars. Bosseur, passionné. « Tu veux boire un truc ? » il me balance de but en blanc. Ah, il fallait s’y attendre à celle là je réalise que franchement je n’ai pas envie de retraverser la moitié de la ville pour aller me planter en terrasse rue de Metz et me retrouver en présence de Jérém qui va certainement me regarder de travers et puis, je n’ai franchement pas envie de me retrouver à discuter avec les deux mecs qui se sont tapés un plan à quatre pendant que je cuisais dans mon humiliation un à la fois ça va, mais pas deux, et surtout pas le « cerveau » de ce plan que ...
    je n’ai toujours pas vraiment « digéré » pas encore « Eh bien » je m’avance, sans trop savoir comment présenter la chose « c'est-à-dire que je n’ai pas trop le temps d’aller jusqu’à ». « On n’a pas besoin d’aller rue de Metz » il me coupe, lisant littéralement dans mes pensées « il y a des bars sympa par ici ». Je crois que Thibault a compris que je n’ai pas envie de voir Jérém, et je crois qu’il a même compris pourquoi. En tout cas, c’est mignon de sa part de tenir compte de mon ressenti. « Alors je te suis » je lui réponds, rassuré et un peu plus à l’aise. Nous marchons quelques minutes jusqu'à que ce charmant Thibault s’arrête devant la petite terrasse d’un bistrot avec des parasols pour donner de l’ombre. « C’est ici » m’annonce-t-il « ça ira ? » « Parfait ! » je lui réponds. Nous nous installons à une table et nous commandons. Nos bières arrivent rapidement. Oui, j’ai commandé une blanche. On ne peut pas discuter d’« affaires importantes » en tournant au Coca. Ca ne fait pas sérieux « Alors, ce bac mention ou pas mention ? » me branche-t-il, dès que le serveur s’éloigne. « Mention très bien » je lui réponds, un peu gêné de passer une fois de plus pour le bon élève coincé de service. « Félicitations Jérém me l’avait dit que t’étais une tronche ». Allez, ma réputation n’est plus à faire. Eux les mecs moi la tronche nos planètes nous séparent « Tu lui a parlé cette semaine ? » je me renseigne. « Oui, lundi en début d’après midi. Il était plutôt content de l’avoir eu je crois ...
«1...345...21»