1. Deux (3)


    datte: 12/06/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: mumu14,

    lui dis que ça me gêne. Il m'enlève le haut (je ne le remettrai pas), puis le bas et nous faisons l'amour dans l'eau. Ensuite, allongée nue sur le transat, je constate que je me sens vraiment bien, une sorte d'épanouissement que je n'avais jamais ressenti. Il se passe quelque chose en moi et je remarque bien que je suis différente quand je suis avec Damien. Je découvre une part de moi-même que je ne soupçonnais pas. Je brise des chaînes, pousse des murs. En parlant de mur, si celui de la pudeur avait déjà reculé depuis le début de l'après-midi, il vole en éclat vers 16h quand, après un rapport débuté sur les transats, Damien m'entraine au milieu du jardin et me prend en levrette. Je suis nue, à quatre pattes, dans un était d'excitation extrême. Derrière moi, Damien s'active avec vigueur. J'ai peur qu'on nous voit, j'ai peur que quelqu'un arrive, j'ai peur d'être surprise et en même temps, j'ai envie qu'on nous voit prendre du plaisir, j'ai envie qu'un inconnu nous surprenne, j'ai envie que ma mère arrive et comprenne la raison de mon bonheur, elle qui me répète depuis peu que je suis rayonnante, qu'elle ne m'a jamais vue si enjouée, vive et éprise de liberté ! Ces dix jours sont inoubliables et particulièrement la journée et la soirée du vendredi 18 juillet : il s'agit de notre première vraie sortie en couple. Ce matin-là, je me rends chez Damien. Il a pris congé. Nous faisons l'amour deux fois et, avant le second rapport, Damien me fait un anulingus. Il m'en avait parlé ...
    plus tôt et j'avais accepté de le faire. Après tout, son doigt dans mon anus en levrette m'avait finalement plu. Avec sa langue, je prends conscience que mon anus est un vecteur de plaisir très agréable et très intense. Jusqu'ici, je ne m'en étais absolument pas préoccupée. J'apprécie énormément. Sa langue qui s'introduit légèrement à l'intérieur est la plus agréable des caresses. Plus tard, en levrette, son doigt y pénètre également et mon orgasme est délicieux. Je passe ensuite l'après-midi avec Bénédicte qui accepte à contrecœur de jouer les alibis pour cette première soirée. Je retrouve Damien à 20h en ville. J'ai mis la robe bleue marine à pois de ma Maman. Mi-longue, à manches courtes et étroites, moulante en haut, évasée en bas, typiquement 50's, cette robe est très élégante. Elle est boutonnée devant sur toute la longueur (huit gros boutons blancs) et je n'osais pas la mettre car je pensais qu'elle était ringarde. Bénédicte dit qu'elle ne l'a jamais vue aussi belle et heureuse. Je lui promets de tout lui raconter. Nous quittons la ville et Damien m'emmène dans une petite bourgade au bord d'un lac, la soirée est douce. Il me dit qu'il a des sentiments forts pour moi. Je lui dis qu'il me plait. Restaurant en tête à tête, balade main dans la main au bord du lac, des instants parfaits. Une petite plage, des fêtards, un bar de fortune. Nous nous asseyons au milieu de la foule. Baisers, caresses, sa main qui ouvre un bouton, glisse dans mon string. Je jouis sans bruit. J'ai ...