1. Photographier Marianne (2)


    datte: 12/06/2018, Catégories: Hétéro, Auteur: eolhc,

    pas, la porte est grande ouverte” Elle fronça les sourcils, hésita quelques secondes puis se retourna et alla saisir le tube de crème, le tout sans aucun mots. Elle posa une noix de lubrifiant sur le bout de ses doigts et commença son introspection anal devant moi, je voyais sa main s’enfoncer dans sa raie et je comprenais à son rictus qu’elle enfonçait correctement ses doigts. Il valait mieux, mon sexe à cette particularité de grossir lorsque l’excitation est grande et sodomiser Marianne est le plus grand fantasme que j’ai jamais eu. Elle était attachée, les mains dans le dos, debout, je l’avais volontairement décoiffé, elle regardait le sol et ses cheveux couvrait partiellement son visage. Son corps était plutôt sec, ses petits seins pointaient outrageusement, dévoilant ainsi une excitation certaines. Sa toison bien délimitée mais un peu trop abondante à mon gout allait devoir être rectifié. Je prenais des photos de cette femme soumise pendant de longue minute sans que je ne lui ordonne quoi que ce soit d’autre que de tourner. Lors de son profil, je la fis cambrer au maximum pour faire ressortir ses fesses. Très peu de mots entre nous. “Mets toi à genoux, trois quart dos, les jambes écartées, continues de bien te cambrer et tourne ton visage vers moi. Elle s'exécuta, mais une tension s’était installé en elle. Les yeux dans le vide, elle fixait l’objectif de la caméra. En l’espace d’une minute quelques chose avait changé dans son attitude, entre ses cuisses, je voyais couler ...
    la réalité des choses. Marianne était prête à jouir. Je vérifiais que les menottes étaient bien serrées. Tandis que de ma main gauche je lui tenais les poignets, de la main droite je me suis permis une petite introspection entre ses jambes pour vérifier manuellement qu’elle était déjà sur la route de la perversion. Elle mouillait abondamment. J’en ai profité pour prélever du liquide pour humidifier un peu plus son anus, j’ai positionné mon index sur sa rondelle et elle a tout de suite compris car elle s’est crispée et elle a remis sa tête dans l’axe de son corps en baissant son menton. J’ai poussé doucement, elle était très serrée. Son souffle s’est accéléré, elle tentait de se détendre. Mais elle ne disait toujours rien. Mon doigt était complètement entré et je tournais dans son anus pour le distendre. Avec ma main gauche je l’ai obligé a se pencher vers l’avant en appuyant sur ses reins. Elle s’est naturellement cambrée, ce qui a fait ressortir ses fesses magnifique et ce qui a ouvert son anus un peu plus. J’ai alors positionné un deuxième doigt à coté de mon index “Respires à fond et détends toi” Elle a obéis et j’ai poussé mon deuxième doigt à l’intérieur pour ouvrir un peu plus cet orifice si serré. Après une gymnastique de quelques dizaines de secondes pour élargir son entrée, elle mouillait toujours aussi abondamment. Ses épaules sont descendues d’un cran. mais elle restait cambrée “tournes ta tête pour la caméra, je vais introduire un petit plug pour que tu évites de ...
«1234...»