1. Pas vu venir (5)


    datte: 12/06/2018, Catégories: Transexuels, Auteur: julietravesti,

    Après avoir dit à Kamel mon souhait de rentré chez moi, et finir avec ce trop plein d'émotions et de situations de plus en plus gênantes, je le regardais en train de discuter avec Sébastien et Jean-Marc pour savoir si ils pouvaient nous ramener. Pour être franche, en m'entendant lui demander de rentrer, je comprenais tout de suite mon erreur. Il était clair que si Sébastien et Jean-Marc nous ramenait, Kamel allait les inviter à boire un verre si l'on peut dire et après m'être laissé allez avec eux sur le canapé, il était clair que c'était moi qui allait trinquer... Me revoir au milieu des deux, jambes écartés et sentir leurs mains entre mes jambes sur ma culotte, à l'intérieur de celle-ci , les sentir jouer avec mon bijou anal et moi comme une chienne en chaleur leur masser la bosse de leur pantalon. Que dis-je leur masser leur queue au travers de leur pantalon serait plus juste. Kamel me sortit de mes pensées en me prenant par la taille en me glissant à l'oreille : - C'est bon Sébastien et Jean-Marc sont d'accord pour nous ramener. Il affichait un énorme sourire ce qui en disant long sur la suite. Au moment de partir, Livia surgit devant nous - 3 hommes pour toi toute seule, pour une première soirée tu es très gourmande ma Julie. Puis en s'adressant à Kamel: Tu trouveras la tenue dans ma chambre sur le lit. Elle va être sublime les garçons, vous allez adorer. - Amusez vous bien surtout n'oubliez pas de filmer. Dit-elle tout fort. Me voilà encore toute rouge ne sachant plus ...
    ou me mettre. Par contre ca amusait bien les garçons. Kamel comme a son habitude depuis le début posa sa main sur mes fesses et m'entraina en direction de la sortie suivi pas nos deux invités qui ne manquaient pas une miette du spectacle que je leur offrais. Je repensais à la phrase de Kamel en arrivant sur parking ou Il me disait que je marchais comme une petite salope, que je tords mes petites fesses sans retenue. C'est vrai qu'après mon dépucelage, mon bijou et ma cage il était difficile de ne pas se dandiner au grand plaisir de Sébastien et Jean-Marc. Nous voila arrivé à la voiture de Sébastien, il avait pris le 4x4 de son père surement dans l'idée d'impressionner ces futures conquêtes. Alors que je pensais que j'allais être avec Kamel à l'arrière, celui-ci invita Jean-Marc à venir avec moi, lui monta devant. Celui-ci ne se fit pas dire deux fois. Enfin installes, Sébastien pris la direction de chez moi. Pendant que les deux hommes parlaient voiture devant, Jean-Marc se rapprocha de moi et posa sa main sur ma cuisse. N'osant pas bougé, il prit les devant et posa ma main sur l'énorme bosse de son pantalon. Il me glissa à l'oreille: - sors la !! je suis sur que tu meurs d'envi de la voir et de la caresser. Il est vrai que cette bosse impressionnante me donnait envi d'en voir plus mais pas lui, moi qui ne pouvait pas le sentir, pas le voir, me voila a l'arrière d'une voiture avec lui sa main remontant le haut de mes cuisses me forçant à écarter les jambes et ma main sur sa ...
«1234»