1. Ces étudiants en rut


    datte: 13/06/2018, Catégories: Anal, Gay, Partouze, Auteur: etienneguy48, Source: xHamster

    détester cela tout à l'heure lorsque je me frottais contre toi sur la piste de danse. - C'était donc toi. Tu es audacieux pour un jeune. Tu sais que j'aurais pu me retourner et te flanquer une baffe. - Jamais voyons, me dit-il avec son large sourire qui démontrait parfaitement toute son assurance. Je t'ai déjà vu à l'œuvre tu sais. Serais-tu capable de me dire le nombre de mecs qui se sont collés contre toi sur la piste de danse? Tu es de ce genre qui apprécie qu'on le matte et tu fais tout pour y arriver. Avec le body que tu as, tu sais parfaitement très bien qu'il n'y pas grand mec ici qui ne te désire pas. Ne sachant quoi riposter, je gardai le silence tout en le fixant pour tenter de le déstabiliser mais je vis très vite que je n'y parviendrais pas. Alors, on va chez moi ou chez toi? - Pardon? Et qu'est-ce qui te dit que tu me plais? Sans doute te dis-tu qu'un vieux comme moi doit se sentir flatter qu'un jeune s'intéresse à lui? - Pas du tout et qui a dit que tu étais vieux? Pas moi. Alors, est-ce que je te plais assez pour que tu daignes bien vouloir baiser avec moi? Tu sais, si tu veux voir ma queue avant, aucun problème, dit-il en commençant à ouvrir son pantalon ample. - Tu es malade ou quoi? dis-je à haute voix en me déplaçant pour le cacher face aux autres mecs. Je me fiche bien de la grosseur de ta queue. - Alors, qu'est-ce qui te tracasse? - Tu as quel âge? - Franchement. J'ai l'âge de voter si c'est ce que tu veux savoir. Alors, tu viens chez moi? Je soupirai ...
    légèrement, ne sachant réellement ce que je voulais jusqu'à ce qu'il me prenne la main pour m'entraîner sur le trottoir et moi, je le laissai faire, le suivant derrière en me disant qu'après tout, ce ne serait qu'une baise parmi tant d'autres. Tu as une voiture ou on prend le métro? - Ma voiture est stationnée tout près. Tu demeures où? - Près du stade olympique. Nous nous rendîmes donc à la voiture et aussitôt assis, il ouvrit son pantalon pour en sortir une queue énorme, me demandant si elle ferait l'affaire. Je lui souris, m'imaginant déjà la sentir entre mes fesses. Je démarrai pour rouler quelques minutes, me stationnant à l'endroit désigné par le jeune. Nous débarquâmes et je le suivis, gravissant quatre escaliers avant d'arriver à son appartement. Lorsqu'il ouvrit la porte, je fus bouche-bée d'y voir sept jeunes qui jouaient à des jeux vidéo. Ils avaient à peu près tous le même âge et il s'empressa de m'expliquer qu'ils étaient ses colocs. L'appartement avait beau être très grand, ils vivaient huit dans un six pièces et demi. Je compris alors qu'il était étudiant. - Ne t'en fais pas pour eux, ils sont habitués et j'ai ma propre chambre. On ne baisera pas dans le salon, me dit-il pour me rassurer en m'entraînant au bout du couloir où j'y trouvai une minuscule pièce avec, comme mobilier, un matelas par terre et une petite table sur laquelle on y trouvait une lampe qu'il alluma aussitôt. Il ferma la porte après mon passage et se mit aussitôt à se déshabiller et je fus ...
«1234...8»