1. Refus consentant


    datte: 13/06/2018, Catégories: fh, fhh, couplus, inconnu, religion, uniforme, boitenuit, jalousie, dispute, init, mélo, Auteur: Collectif Antilogies,

    risquait de t’éloigner à jamais de moi. Bouleversée, elle referme la porte et s’avance vers lui. Elle le prend entre ses bras, serre son visage contre son ventre. Il reste immobile, paralysé par ce qui bouillonne en lui. Elle finit par reculer d’un pas. Sans cesser de le regarder, elle déboutonne sa blouse et la laisse glisser au sol. Ses seins nus frémissent sous les yeux du jeune homme. Malgré tout son ressentiment, il ne peut s’empêcher de les contempler. Elle revient près de lui et prend sa tête entre ses mains. Il ne se détourne pas lorsqu’elle approche son mamelon de sa bouche. — Je peux accepter que tu te refuses à m’aimer encore. Je peux accepter que tu me refuses ton amour. Mais je t’en prie, ne m’empêche pas de continuer à t’aimer.— Comment oses-tu parler d’amour, après avoir piétiné mes sentiments, mes attentes, mes espoirs. Que me reste-t-il si je n’ai plus confiance ?— Moi, ici et maintenant. Avec toi, pour toi. Moi, en toute liberté.— Libre de repartir dès que l’envie te reprendra ? Je suis incapable d’aimer sans un minimum de certitude.— Si ...
    je suis là, c’est que je t’aime, c’est que j’ai envie de toi. Que veux-tu de plus rassurant ? C’est la plus belle, la plus authentique preuve d’amour que je puisse t’offrir. Je t’en prie, ne te refuse pas à moi.— Je n’aurais jamais la force d’oublier ce qui a été fait, balbutie-t-il, les yeux rivés sur ses seins aux pointes dressées.— Je n’ai envie d’aucun autre que toi, promet-elle, avant d’envoyer valser son jeans et sa culotte à travers la chambre. Elle lui retire ses derniers habits. Il ne résiste plus et la laisse s’allonger sur lui. Elle écarte ses cuisses pour l’aider à se glisser contre sa vulve, puis le prend en elle, d’un mouvement des reins. Il se laisse guider sur le chemin du plaisir. Enfoui au fond de son ventre, il découvre les sortilèges que seule une femme amoureuse sait offrir. Quelques mots murmurés contre son oreille suffisent à le faire craquer. Une indéfinissable explosion d’émotions et de volupté, dans les larmes et le sperme, scelle cette première fois, qu’il n’aurait jamais pu imaginer plus intense, même dans ses rêves les plus fous.
«12...5678»