1. Duo à trois


    datte: 13/06/2018, Catégories: 2couples, couple, inconnu, fsoumise, Oral, Oral, double, Partouze, fdanus, attache, yeuxbandés, totalsexe, Auteur: Patrik,

    l’ordre— Pour ta « culturation » personnelle, sache que François Premier, c’est du temps de la Renaissance, avec Léonard de Vinci, les châteaux de la Loire, quinze cents quinze, Marignan, Bayard, etc. Et donc une centaine d’années avant ton Louis XIII.— Je m’endormirai moins bête ce soir !— En effet, tu as de la chance d’avoir une femme érudite comme moi, mais tu ne t’en rends pas toujours bien compte.— Je sais, j’ai de la chance de t’avoir, ma Sabine !— Tu ne crois pas si bien dire ! Puis elle ouvre un autre livre. Indécis, je la questionne : — Je peux savoir le pourquoi du comment de ton revirement ?— Écoute, Romain : je t’ai dit « oui », c’est déjà bien suffisant, ne crois-tu pas ?— Euh oui mais ça m’étonne quand même, vois-tu.— Si tu n’es pas d’accord, mon cher et tendre époux, je reprends ma parole et je dis « non » définitivement. C’est à prendre ou à laisser. Je t’expliquerai demain les modalités. La discussion est close pour ce soir. Elle remet ses lunettes de lecture et entame son nouveau roman plein de sang. Je retourne à mes voitures, mais j’ai du mal à bien me focaliser dessus. C’est cette histoire de « modalités » qui me chiffonne. Je sais que ma femme a un esprit très pratique, et qu’elle aime bien tout contrôler dans les moindres détails. Quelque chose me dit que ça va être pareil pour la mise en place du trio --ooOoo-- En effet, en début d’après-midi, je reçois par mail ses modalités. C’est tellement carré que je me demande si justement Sabine n’a pas déjà ...
    pratiqué : sa liste de desiderata est assez pointilleuse dans les détails ! Son grand impératif est un autre homme, mais pas de femme. Elle est un peu jalouse, je comprends son choix, donc nous sommes partis pour un HHF, comme on dit techniquement. La balle est dans mon camp, le deal est très simple : c’est à moi de tout planifier et de lui faire la surprise de la chose. Et interdiction que je lui en parle entre-temps ! Un marché étant un marché, je m’y plie ; je ne vais pas aller chicaner ou ergoter alors que ma femme est finalement d’accord quant à l’accomplissement de mon fantasme. N’empêche qu’elle n’y a pas été de main morte avec ses impératifs. Néanmoins, avec un peu de recul, je dois reconnaître qu’elle n’a absolument pas tort dans ce qu’elle demande, et que c’est en effet la moindre des choses que je puis lui garantir. Les jours passent, je respecte ma part du contrat : je n’en souffle mot Un beau matin trop brumeux, c’est dans la voiture qu’une idée survient brutalement dans mon esprit. Oui, je crois que je tiens le bon bout ! Sur le moment, surpris par cette révélation, je cligne des yeux. Aussitôt, je reprends mes esprits car la route est très encombrée à l’approche de la zone industrielle où je travaille. Comme de coutume, la place où j’ai l’habitude de me garer est libre. Même si aucun nom n’est écrit, une sorte d’accord tacite existe dans l’entreprise. Juste avant de fermer ma porte, je contemple l’arbre qui fait face à la voiture. Ça va faire bientôt sept ans que ...
«1234...13»