1. Duo à trois


    datte: 13/06/2018, Catégories: 2couples, couple, inconnu, fsoumise, Oral, Oral, double, Partouze, fdanus, attache, yeuxbandés, totalsexe, Auteur: Patrik, Source: Revebebe

    même si elle ne me le dira jamais. Nous regardons tous les deux le tas de feuilles se consumer. --ooOoo-- Je viens d’attacher ma femme aux montants du lit, c’est une petite fantaisie qu’elle adore. Moi aussi. Je vérifie une dernière fois que les liens ne sont pas trop serrés, tout en l’embrassant un peu partout. Aucun problème avec les cordes, il faut dire qu’avec le temps, je commence à bien être rodé. Je sors de ma table de chevet un masque aveugle en velours noir. Sabine me regarde, l’air gourmand. Je lui souris ; elle ignore la suite que j’ai prévue. J’ai un peu honte de m’y prendre ainsi, mais je pense que c’est une bonne solution. — Bonne nuit, ma petite Pimprenelle !— Bonne nuit, mon gros Nounours ! Et je lui mets délicatement le masque. Elle frisonne d’aise, et durant les minutes qui suivent, je ne la démens pas, je la caresse voluptueusement, je l’embrasse sensuellement, je masse délicatement ses beaux seins, je titille ses petites pointes érigées, je m’offre diverses privautés en entrée, ma langue surtout s’égarant du côté de son intimité très détrempée ! Son corps se tend, elle gémit un peu, elle tire sur les cordes, mais elle ne peut pas échapper à la caresse sensuelle et vicieuse de ma langue sur son adorable clitoris enfiévré. Elle se débat, les cordes la retiennent, elle se tord, le lit grince, elle se cabre, les draps se défont plus encore, mais elle reste prisonnière de ma bouche. Un dernier cri, un dernier sursaut, elle se lâche, une longue plainte ...
    résonne dans la chambre assombrie. J’arrête alors ma torture, je sais qu’elle a besoin de temps pour récupérer avant d’escalader sa prochaine jouissance. Je dépose un doux baiser sur ses lèvres, tandis que je caresse amoureusement ses seins. Puis je quitte la chambre, la laissant alanguie et attachée sur le lit complètement défait. Mais où diable est-il parti ? Me laisser toute seule alors que je reviens à peine du septième ciel, ce n’est pas très gentil de sa part ! À moins que Tel que je le connais, il a encore planqué un truc pas possible dans un coin ! Il aurait dû le mettre dans la chambre, c’aurait été plus simple Ah ces hommes, aucun sens pratique ! N’empêche que mon Romain, il sait bien se servir de sa langue ! Un bruit, son pas, il revient Tiens ? Un autre pas quelqu’un d’autre ? Ce truc sur mes yeux fausse sans doute ma perception ! — C’est toi, Romain ? Pour toute réponse, une caresse sur ma joue, sa main, j’en suis certaine. Puis il m’embrasse furtivement sur les lèvres. Puis ses deux mains suivent mes courbes — Ne dis rien— Mais ?— Ne dis rien ! Peu après, je sens quatre mains sur mon corps. Surprise, je sursaute. Je ne sais pas ce que je dois faire ? Hurler ? Protester ? Accepter ? Fébrile, j’attends néanmoins la suite pour me décider Tandis que deux mains s’occupent de moi plus haut, mes joues, mon cou, mes seins, deux autres glissent sur mon ventre arrondi puis partent sur mes reins en de vastes cercles qui s’approchent de mes fesses. Je frissonne. Quelques temps ...
«1...345...13»