1. Quand la chair s'éveille (5)


    datte: 13/06/2018, Catégories: Partouze, Auteur: balista, Source: Xstory

    un peu, je reviens sur ce que je t'ai dit, on va faire un petit adieu coquin, mais après ce sera fini n i ni, demande Luce. – Je serais d'accord si Line me fait le même cadeau que toi ! – Qu'est-ce que tu lui a fait comme cadeau, j'ai peur de comprendre, s'effraie Line qui s'image avec raison que son dernier pucelage risque bien de partir sur les couilles de Ramon. – Je pense que tu as bien deviné, tu as toujours de la vaseline, celle qu'on utilise pour nos jeux. – Oui, mais cela va être dur. – Ne t'en fais pas, je vais bien te préparer le trou du cul pour qu'il soit bien accueillant. Les voilà qui se retrouvent les trois, tous nus dans la chambre de Luce, avec un lit kingsize, Line, les fesses en l'air, Ramon tendu comme un arc mongol et Luce, le visage entre les fesses de Line en train de lui faire une feuille de rose. Line, voulant mettre toutes les chances de son côté, a saisi le sexe de Ramon qui est bien tendu et lui le tartine avec la graisse à traire, Produit recommandé par l'OMS pour toutes activités de ce type, car elle contient non seulement de la vaseline, mais aussi un gel désinfectant, destiné aux mamelles des vaches. Luce plonge aussi un doigt dans la boite pour en extraire une belle coquille et retirant sa langue de l'anus de Line, l'embardoufle en profondeur en lui mettant deux doigts dans rectum. – Voilà, je crois qu'elle est prête pour se faire enculer, annonce Luce, très satisfaite que sa compagne perde aussi son dernier pucelage. Ramon, avec sa tige bien ...
    au garde-à-vous, d'un mouvement lent s'enfile dans le rectum de Line, sous la surveillance de Luce. – Putain, t'es gros, mon petit cul ne va pas le supporter. À ce moment-là, Luce présente sa moule non frite à la dégustation de Line. – Tiens, bouffe-moi mon minet, cela t'occupera et t'empêchera de faire de mauvais commentaires. – Putain, c'est vrai qu'elle est étroite, j'ai presque de la peine à rentrer. Je vais lui mettre trois doigts pour lui l'assouplir un peu. – Non continue lui dit Luce qui tient fermement la tête de Line entre ses cuisses, cela va lui faire un énorme plaisir de souffrir un peu. – Ah bon si tu le dis, commente Ramon qui pousse un bon coup et rentre complètement dans son boyau. – Aïe, brute ! Marmonne Line, la tête collée au pubis de Luce, Salaud, ça fait horriblement mal. Du coup, Luce se penche un peu en avant et libère une main qui s'abat avec vigueur sur le haut des cuisses de Line, les teintant d'une belle couleur rouge pour ne pas dire écarlate. Ce qui a pour effet de diminuer la souffrance anal pour la concentrer sur les fesses et lentement, Line sent les bienfaits du ramonage de Ramon. – Putain, cela devient bon, plus fort, du nerf mon gaillard, brame-t-elle, la bouche collée sur la fourche de Luce. Encore, encore Je viens j'arrive je décolle, je m'envole complète-t-elle en donnant de violents coups de cul contre la bite qui lui laboure l'arrière-train. Vide-toi dans mes intestins. – À tes ordres lui répond Ramon qui envoie de voluptueuses giclées ...