1. Ma mère, actrice X pour moi (7)


    datte: 13/06/2018, Catégories: Trash, Auteur: phil500,

    Bonjour, Je m’appelle Michel Raoul, j’ai 43 ans, je suis marié, j’ai deux enfants. Je suis le directeur du casino local. Je suis également producteur de films d’adultes, comme on dit. Il y a quelque temps, je suis allé recouvré une dette de jeu de 50,000 euros due par un jeune de 21 ans. Arrivé chez lui avec un de mes « gros bras », nous avons été accueillis à la porte par sa mère, une femme d’une petite cinquantaine d’années. Bien que peu mise en valeur lors de notre venue, j’ai vu tout de suite les grandes qualités qu’elle avait : une énorme paire de seins, un bon gros cul charnu et une bonne gueule de salope comme le dira plus tard Julio, un des mes acteurs fétiches. Durant le temps où je suis resté chez ce jeune, je n’ai pas arrêté de lorgner sa mère restée dans la cuisine et j’ai eu cette excellente idée que je ne regrette pas du tout aujourd’hui. J’ai négocié avec ce jeune le remboursement de la dette par la participation de sa mère à des tournages X. Choqué au départ, il a fini par accepter, en a parlé à sa mère qui a fini par accepter par dépit il me semble. C’est une mère de famille tout ce qu’il y a de plus classique, avec un mari qui doit la baiser dans le noir une fois par mois. Depuis, elle a déjà tourné trois scènes qui vont crescendo. La première était très « soft ». Dans la seconde elle se fait baiser par un jeune noir plus jeune que son fils. Et dans la troisième scène, elle se fait toujours le même jeune black, accompagné de son « père » qui lui l’encule ...
    avant que tous deux ne déchargent sur sa gueule. Et après chaque scène que je supervise, et qui m’excite au plus haut point, elle me pompe pour me soulager. D’ailleurs, après une des scènes, elle m’a pompé dans la voiture sous les yeux de son fils. Putain qu’est ce que ça m’a excité ! Je sais vaguement que Julio a dû également la baiser mais je n’ai pas de détail. En tout cas, il était terriblement excité après avoir fait pour moi le casting de la vieille. Aujourd’hui, j’ai demandé à Monique de venir me voir à mon bureau pour lui parler du contrat que j’ai négocié avec les américains pour la faire tourner aux states. Après que ma secrétaire l’ait annoncée, elle pénètre dans mon bureau. Elle est bien maquillée, vêtue d’une petite veste grise sur un top blanc qui moule bien ses seins. Elle n’a pas de soutif. On voit même les tétons qui pointent. Elle porte également une jupe blanche à volant dévoilant ses jambes nues, galbées et bronzées, et des escarpins blancs. Putain elle est vraiment bandante. « Bonjour Monique, je suis content que tu sois là, prends place sur le canapé. » « Bonjour Michel » Nous nous faisons la bise, on est intime maintenant Elle s’installe confortablement. Je lui explique qu’elle va bientôt voyager à Miami. Si l’idée d’aller à Miami la réjouit, le motif du séjour l’emballe moins. Je lui explique qu’il s’agit juste d’une petite scène pour que les américains aient une idée de ce qu’elle est capable. Je lui retourne le cerveau pendant une demi heure pour lui ...
«123»