1. Femme BCBG, escorte, non, pute (36)


    datte: 13/06/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: CHRIS71,

    emmène tous goûter la spécialité locale de Saint-Palais sur mer dès que nous sommes prêts. Nous retournons vers le centre-ville en passant par la promenade. Sur la route principale, une boutique est éclairée avec du monde qui attend. Nous sommes devant la confiserie de la famille Sposita. • Vous allez voir, le confiseur travaille le sucre chaud, qu’il fait couler sur un marbre, ajoute des saveurs suivant le parfum qu’il désire fabriquer. Pour ceux qui aiment le parfum en cours, il est à la banane et la suivante à la fraise. Regardé il commence à travailler cette pâte. Il la tourne la retourne afin d’effiler le sucre en formant des huit sur le croc devant lui. Il incorpore, le morceau qu’il a coupé qui commence à faire des nervures plus claires ou plus foncées. Il saisit la pâte et par un tour de main qui lui est propre, il lance littéralement le sucre sur le croc. Par son poids, il coule vers le bas. Chaque fois, le confiseur le rattrape et le relance pendant plusieurs minutes. La préparation est prête, il la replace sur le marbre l’allonge. Puis la roule pour en faire un boudin de deux centimètres de diamètre. Avec un gros ciseau, il coupe ce boudin en petit bout. Ses assistances s’en saisis et avec la paume de la main les façonnent en forme de sucette. Elles ajoutent un bâton. Les sucettes chaudes spécialité de Saint-Palais sont prêtes à être vendues. Nous laissons passer les premiers arrivés. • Si vous aimez, la banane servez-vous, c’est moi qui offre, si ce goût vous ...
    déplait, vous pouvez trouver les sucettes de la tournée d’avant ou attendre celle d’après à la fraise. Avant elles étaient au Coca-cola. Chacun et chacune font leur choix. J’en achète une froide pour Sindy demain. Le jeu des sucettes chaudes commence. Certains les tournent en tire-bouchon. D’autres les plis et les redressent. Le plus drôle, c’est ce qui arrive à ceux qui portent un dentier. Neuf fois sur dix, le sucre chaud colle dessus et la personne se retrouve avec ses dents au bout de sa sucette. Nous reprenons le chemin. Quand nous passons devant Nausicana, Michelle la patronne en sort avec un plateau chargé de crème glacée. • Vous pouvez me réserver une table pour onze personnes dimanche midi sur la promenade le long de la plage. • Aucun problème tout sera prêt vers treize heures. Nous retrouvons la maison, certains sortent sur la terrasse prendre une boisson fraîche, d’autres prennent la direction des chambres. Anne, Aline et Madeleine, montent, car demain il faut préparer le petit déjeuner. Anne tient à récupérer Sindy pas trop tard. Adrien et Chantal veulent se retirer dans leur camping-car. Je prends l’initiative. • Que nenni, il nous reste une chambre, vous pouvez l’occuper et rester près de nous. Nous montons vers nos pénates. Même si je veux éviter d’écouter, j’entends, Véroniques et Marie-Ange qui ont l’air d’avoir trouvé des complices du côté d’Alain et Odile. De notre côté, je donne des brosses à dents neuves à nos invités. Chantal est nue et se prépare à prendre ...