1. Femme BCBG, escorte, non, pute (36)


    datte: 13/06/2018, Catégories: Entre-nous, Hétéro, Auteur: CHRIS71, Source: Hds

    une douche. Je jette mes vêtements et la rejoins sous les jets. J’attrape le gel et commence à la savonner, elle en fait de même. Arrivée à hauteur de nos sexes, elle hésite. On me connaît, sans hésiter je fais pénétrer deux doigts dans son intimité. Mes doigts s’agitent de plus en plus vite. Elle se cambre amenant son sexe en avant. Puis d’un coup elle prend un plaisir qui la foudroie de la tête aux pieds. L’orgasme a été si intense qu’il faut que je la soutienne pour éviter qu’elle tombe. Je l’essuie et l’entraîne vers son lit. Dans la chambre, je m’attendais à tout mais pas au spectacle que je trouve. Virginie est là allongée sur le lit. Elle suce la bite d’Adrien qui a l’air d’apprécier. Sa tige est en l’air. • Vous vous amusiez si bien toutes les deux que, lorsque je suis venue me laver les dents, j’ai évité de faire du bruit vous laissant à vos turpitudes. J’ai pensé à ce pauvre homme seul pendant que son épouse s’envoyait en l’air dans la salle de bain. Avais-je le cœur à le laisser seul ? • Tu as raison Virginie ma biche, suce-le aussi bien que je viens de me faire enfiler les doigts par notre amie. Virginie replonge sur le membre. Cette nouvelle bouche, qui le gobe, le fait partir dans moins de temps qu’il n'en faut. Bien fatigués, nous tombons sur le lit et nous endormons repus de soleil, de mer et de surtout de sexe. Quand je me réveille le matin, tous dorment dans la chambre. Je la quitte discrètement et comme hier, quand je passe devant la chambre d’Odile et ...
    Alain, ce dernier bourre Madeleine qui les cuisses bien écartées semble apprécier les assauts du mâle. Odile est assise et tient la petite plaquée sur elle. Elle lui caresse ses seins magnifiques qui ont l’air d’aimer ce traitement, les mamelons se dressent fièrement. Moi qui me croyais insatiable, le couple montre des dispositions pour l’amour libre hors de proportion normal. Madeleine me voit. • J’arrive. Ces grands malades m’ont attrapé alors que je descendais faire couler le café. • Prends ton temps ma grande, quand on se fait baiser par un étalon comme Alain, il faut l’honorer en lui laisser prendre tranquillement son plaisir. Arrivez au rez-de-chaussée, je trouve les deux sœurs préparant la collation du matin. • Christine, il faut que je me plaigne. • Qu’est-ce qui t’arrive ? • Madeleine est passée avant moi devant la chambre de nos amis et m’a pris ma place. Elle part dans un grand rire. Nous déjeunons et je remonte me préparer. Notre chambre est vide. Je passe à coter, ils sont là tous les trois. Chantal et Virginie sont placées en levrette et Adrien les honore l’une après l’autre. Et allez encore des gens qui baisent et ils y prennent leurs plaisirs. Je me douche vite rejoint par Chantal. • Tu sais lorsque nous avons accepté votre invitation, j’étais loin de penser vivre le tourbillon que vous avez démarré en nous. Sans, nous rendre compte, nous entions entrés dans une routine de couple. Il est loin le temps où Christian me baissait deux à trois fois par jour. Il me ...